Accueil Culture Musiques

Løyd: un disque à la fois volcanique et abrasif

Joypark

Fiche - Journaliste au service Culture Temps de lecture: 1 min

Le DJ et producteur bruxellois Maxence Lemaire publie ici son second album sous le nom de Løyd. Un disque présenté récemment dans un « metaverse décentralisé », première pour un artiste belge. Car le monde d’aujourd’hui, nouveau et inquiétant, est bien au centre d’un disque à la fois volcanique et abrasif. Ce Joypark, aux allures effrayantes, nous emporte dans un « Rollercoaster » émotionnel à l’univers dystopique. Les synthés fous et sombres s’inspirent de vieilles consoles de jeux vidéos délirants comme de bouleversements mouvementés. Ça secoue sur des rythmes binaires qui n’empêchent pas de parler de santé mentale comme de violences policières. C’est intense, c’est tranchant, sombre, ça parle d’un monde sale et noir, terrifié par un certain virus ; c’est de l’électro intense à la fois théâtrale et emphatique, aux accents violents et profonds. Bienvenue dans le Parc de la Joie… qui fait peur !

Sony Music.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une