Accueil Culture

Emma Peters, «Dimanche»

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 1 min

Encore une jeune artiste, encore un talent fou, à la fois tendre et original. Emma Peters n’a pas sa langue en poche – influencée par la scène urbaine actuelle – mais entourée de jazzmen et elle-même férue de bossa-nova et guitariste classique formée, elle a cette douceur naturelle dans la voix, cette finesse musicale, cette délicatesse… Ses musiques sont actuelles, tout comme ses textes qui ne parlent pas que d’amour mais aussi d’angoisses générationnelles ou de maladie. « Je ne suis pas une fille posée », chante-t-elle dans « Je mens ». Mais c’est comme ça qu’on l’aime !

Tôt Ou Tard-PIAS.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs