Accueil Économie Consommation

Guide Michelin: voici les chefs français qui décrochent la récompense suprême

Le club très fermé des triple-étoilés compte désormais 31 tables en France (contre 30 l’année dernière).

Temps de lecture: 2 min

Les chefs Arnaud Donckele à Paris et Dimitri Droisneau à Cassis (sud-est de la France) ont été distingués de trois étoiles en France par le guide Michelin, récompense suprême dans le monde de la gastronomie, ont annoncé mardi les organisateurs lors d’une cérémonie à Cognac.

Au palmarès 2022, placé sous le signe des retrouvailles après deux ans de crise sanitaire, ils ont rejoint le club très fermé des triple-étoilés qui compte désormais 31 tables en France (contre 30 l’année dernière).

Tenant d’une gastronomie « plutôt décontractée », Arnaud Donckele, 44 ans, s’est formé à l’école de Gilles Goujon (L’Auberge du Vieux Puits) et Alain Ducasse (Plaza Athénée), où il a inventé son fameux bar cuit sur les écailles. Déjà trois étoiles Michelin pour son restaurant à Saint-Tropez (sud de la France), son restaurant parisien, ouvert en septembre dernier et situé au coeur du grand magasin la Samaritaine, passe directement de zéro à trois étoiles.

« Quand je suis arrivé à Paris, c’était avec beaucoup d’humilité parce qu’il n’y a que les grands chefs à Paris. Je ne pensais pas qu’on y arriverait aussi rapidement », a-t-il déclaré, visiblement ému.

L’autre chef distingué est Dimitri Droisneau qui officie à la villa Madie à Cassis. Moins connu qu’Arnaud Donckele, son restaurant, surplombant la méditerranée, fait la part belle à une cuisine aromatique. « On a pris cette maison il y a neuf ans. On avait un bébé, on en a un deuxième maintenant. On vit dans la villa. On bosse dans un paradis. On travaille avec de l’honnêteté et de l’humilité », a-t-il déclaré. omme lors du millésime 2021, aucun chef détenteur de trois étoiles n’a été rétrogradé.

A noter que plusieurs chefs établis sont récompensés d’une étoile pour leurs nouveaux établissements : Hélène Darroze à Villa La Coste, Mauro Colagreco à Roquebrune-Cap-Martin, Anne-Sophie Pic à Megève ou Philippe Etchebest à Bordeaux. Une façon pour le guide rouge de saluer la résilience des chefs qui n’ont pas abandonné leur projet malgré deux ans de crise sanitaire.

Au total, 41 nouvelles adresses se voient attribuer leur première étoile, contre 54 l’année dernière et six nouveaux restaurants, soit 87 au total, sont distinguées d’une étoile « verte », introduite en 2020, pour leur démarche éco-responsable.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Formisani Serge, mercredi 23 mars 2022, 22:43

    Est-ce sérieux, si, même déjà étoilé dans un restaurant à St Tropez, on passe de 0 à 3 étoiles après 6 mois d'ouverture ! ! dans un nouveau restaurant à Paris. Les professionnels jugeront une nouvelle fois la crédibilité de ce guide.

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
Geeko Voir les articles de Geeko VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb