Brexit: un cinglant revers pour Boris Johnson, et maintenant?

Les députés de l’opposition sont en ordre de bataille pour empêcher le scénario de sortie de l’Union européenne 
voulu par le Premier ministre Boris Johnson.
«
Le cœur de l’Angleterre
» est un roman d’une redoutable lucidité.
Depuis le référendum de 2016 en Grande-Bretagne, les infirmières sont confrontées à une discrimination plus élevée.
Théodora: «Il y a quelque chose qui ne va pas dans l’air»
RTR270BQ
Jeremy Corbyn veut rallier toute l’opposition et enclencher une motion de censure contre l’actuel occupant du 10 Downing street, le Premier minsitre Boris Johnson.
Dominic Cummings, un animal politique hors de l’ordinaire, à la fois insupportable et incontournable.
«
Dans leurs quotidiens et dans leurs combats, des mouvements populaires comme celui des gilets jaunes sont noyés dans un univers représentatif extrêmement opaque et lourd
», affirme Anne-Emmanuelle Bourgaux.
Les coups, politiques et électoraux, pleuvent déjà sur Boris Johnson, mais le nouveau Premier ministre n’est pas du genre à se laisser gagner par le doute.
L’annonce de la démission de Ricardo Rossello a déclenché des scènes de joi dans les rues de San Juan, à Porto Rico - ici, le 25 juillet dernier.
Emmanuel Macron tient à une «
Conférence sur l’avenir de l’Europe
». Et, pour lui, Guy Verhofstadt «
aura un rôle tout particulier à ce sujet
».
Officiellement investi Premier ministre, Boris Johnson compose son équipe.
Boris Johnson
Les 160.000 membres du parti conservateur se prononcent ce mardi pour savoir qui succédera à Theresa May.
Malgré ses dénégations et son sens de la provocation, Boris Johnson a toujours voulu être Premier ministre.
L’ouverture manifestée par Abyi Ahmed, le nouveau Premier ministre, peut être interprétée comme une faiblesse et libérer des forces centrifuges. © Reuters.
Pour Matthew Elliott, «
Boris Johnson inspirera confiance lors des négociations sur le Brexit, sans s’enliser dans les détails, ce qui permettra de sortir le processus de l’ornière
». © Reuters.
Le président de l’Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, et le ministre grec des finances, Yanis Varoufakis, en janvier 2015, lors de cette poignée de mains gênante restée célèbre.
BELGAIMAGE-70634495
Jeremy Hunt a su démontrer que le «
no deal
» est irréalisable en raison du rejet assuré par le Parlement et des conséquences économiques.
Yannick Jadot
: «
C’est autour de l’écologie qu’il faut redéfinir l’économie, le social, l’aménagement du territoire, le vivre-ensemble.
»