Accueil Société

Comment la Belgique lutte contre la «menace» Frères musulmans

La mouvance des Frères musulmans est considérée comme une menace prioritaire par la Sûreté de l’Etat. Mais une absence de collaboration entre les services empêche, selon le comité R, la mise en place d’une stratégie commune de lutte.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

La mouvance des Frères musulmans fait l’objet de quel suivi par les services de renseignement belges ? Et constitue-t-elle une menace ? Le Comité R tente d’y répondre dans un rapport publié mardi soir. Cet automne, le Comité avait déjà enquêté sur le suivi par la Sûreté de l’Etat de la commissaire de gouvernement Ihsane Haouach. Un troisième volet est attendu sur les mouvements religieux à visées politiques. Ces trois enquêtes connexes font suite à la note de la Sûreté de l’Etat concernant Ihsane Haouach et à ses liens présumés (délibérés ou à son insu) avec la mouvance et à la demande de députés d’ouvrir une enquête de contrôle.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Haesen Dorian, vendredi 25 mars 2022, 19:09

    La Belgique est déjà complètement infiltrée par leurs agents dormants. Et je ne parle même pas de tous les commentaires de genre issus de l'immigration qui soutiennent bec et ongle Poutine.

  • Posté par collin liliane, jeudi 24 mars 2022, 11:42

    "Comment la Belgique lutte contre la «menace» Frères musulmans" ??? La Belgique ne lutte pas contre la menace (sans guillemets) représentée par les Frères musulmans qui ont déjà placé leurs pions en politique et noyauté nombre d'institutions soit disant éducatives, sportives, culturelles ou sociales... Et ce n'est qu'un début.

  • Posté par Degive Albert, jeudi 24 mars 2022, 10:40

    Les extrémistes ne sont pas dangereux. La preuve, c'est que les assassins Tchétchènes en Ukraine prient avant d'aller tuer femmes et enfants. Si dieu /allah existe il pourrait les éradiquer mais..

  • Posté par Lhermitte Jean-Yves , jeudi 24 mars 2022, 8:59

    En nommant une proche des frères musulman au secrétariat a l immigration si je ne me trompe pas ?

  • Posté par J.-M. Tameyre, jeudi 24 mars 2022, 11:38

    Vous ne vous trompez pas. Pire encore, Schintz secrétaire d'état à l'égalité des chances à soutenu ne jamais en avoir entendu parler et sa chouchoute Haouach non plus. La seconde a eu la décence de démissionner, la première pas.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs