Accueil La Une Économie

Charles Michel réagit à la grève: «Au travail!»

Le Premier ministre s’est exprimé en marge de la manifestation qui a rassemblé plusieurs milliers de personnes à Bruxelles.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 2 min

« A u travail !  » L’injonction de Charles Michel a le mérite d’être claire. Le Premier ministre a réagi via un communiqué aux mouvements sociaux qui secouent le pays depuis une semaine. «  Aujourd’hui, plusieurs manifestations ont eu lieu. Certains ont voulu exprimer leur inquiétude pour les services publics, d’autres pour l’organisation du travail à la SNCB, d’autres encore ont agi par solidarité avec les premiers  », égraine Charles Michel qui appelle à travailler «  dans la même direction  ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Fernand Stenuit, mardi 31 mai 2016, 19:33

    La liberté de travailler existe, de mème que celle de ne rien faire . La grève est aussi libre. Il existe pour compenser , des caisses syndicales qui sont remplies par les cotisations des employés, et mème des dons . Mais celles-ci , riche a milliards , n'aiment pas de délier les cordons de leurs bourses . Les grands perdants seront les petites PME. Si Dirupo avait été au pouvoir, il aurait eu la mème politique . Comme le gouvernement socialiste de France .Les caisses sont vidées.

  • Posté par PETITJEAN CHARLES, mardi 31 mai 2016, 17:21

    Ah ! cette liberté de travailler ! Si elle était au moins reconnue aussi à tous les chômeurs qui ont été jetés comme des kleenex qui ont trop servis, par un patronat qui ne vise que la rentabilité, les profits personnels et les dividendes. Eux aussi, n'auraient-ils pas le droit, surtout, et la liberté, aussi, de travailler ?

  • Posté par Bernard HEUNDERS, mardi 31 mai 2016, 17:59

    Sans voix, Charles Petitjean...devant ton cri ! Prends ma voix...que ton cri soit strident devant cette société de vainqueurs égoïstes...

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs