Accueil Belgique Politique

André Flahaut «écœuré» par la disparition programmée de l’Institut des anciens combattants

Il accuse le ministre de la Défense Steven Vandeput (N-VA) de réaliser des « économies de bouts de chandelles » sur le dos des victimes de guerre.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Le ministre d’État André Flahaut a dénoncé mardi la décision du gouvernement de supprimer l’Institut des Vétérans-Institut national des Invalides de Guerre, Anciens Combattants et Victimes de Guerre (IV-INIG) en se disant «  écœuré  ».

«  Je viens de prendre connaissance de la décision du gouvernement – sur proposition du ministre N-VA de la Défense (Steven Vandeput, ndlr) – de mettre en œuvre, pour de sordides raisons d’économie de bouts de chandelles, la disparition de l’IV-INIG  », a-t-il indiqué dans une déclaration à l’agence Belga.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Budget: la Wallonie attend la sanction de Moody’s

L’an dernier, l’agence de notation avait dégradé l’appréciation de la Région juste avant les débats budgétaires. Cette fois, la note se fait attendre. Suspense : le déficit est revu à la baisse, mais la dette continue de s’accroître.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs