Accueil Culture Livres

Thomas Rosier: le grain de sable dans la machine

Un premier roman qui observe et démonte avec subtilité « Un monde de salauds souriants ».

Lisez le premier chapitre.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Les illustrations de couverture ne sont pas toujours en rapport immédiat avec les textes à la découverte desquels pourtant elles invitent. Les associations d’idées, l’imagination débridée des graphistes, il ne manque pas de prétextes, excellents ou moins pertinents, pour s’éloigner du contenu. Aussi est-ce avec une attention soutenue qu’on regarde le détail choisi pour le premier roman de Thomas Rosier, Un monde de salauds souriants. Car le tableau de Bruegel l’Ancien d’où il est extrait, La danse de la mariée en plein air, se trouve, en reproduction, sur le mur de la chambre qu’occupe Lucas chez ses parents.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs