BELGAIMAGE-162131056
Photonews
BELGAIMAGE-162774239
Le budget de ces Jeux ne cesse de s’envoler.
Eayq0zsWAAMKZcK
BELGAIMAGE-162131056
Tokyo 2020
PHOTONEWS_10599108-206
BELGAIMAGE-162131056
EPA
Reuters
Yoshiro Mori, président du comité organisateur des JO
Pierre-Olivier Beckers réfute les rumeurs d’une décision anticipée quant à la tenue des Jeux de Tokyo. @AFP
BELGAIMAGE-162761705
PHOTONEWS_10863568-002
Pierre-Olivier Beckers, le président du COIB, devrait rester en poste jusqu'après les Jeux de Tokyo.
Le choix de la rédaction
  1. FILES-US-POLITICS-VOTE-DEMOCRATS-BIDEN-HARRIS

    Présidentielle aux Etats-Unis: qui est Kamala Harris ?

  2. Les préformateurs Bart De Wever et Paul Magnette.

    Négociations fédérales: De Wever et Magnette relancent les verts avec une nouvelle note de travail

  3. «
Nous sommes dans la pire crise qu’ait connue le monde depuis la Seconde Guerre mondiale. Les gens sont désorientés et effrayés
», diagnostique George Soros.

    George Soros: «L’Union européenne est plus vulnérable que les Etats-Unis, c’est une union incomplète»

La chronique
  • «Vous avez de ces mots»: du rififi au Quai Conti

    Nous sommes en 1629. Neuf personnalités parisiennes, actives dans le domaine des lettres, ont pris l’habitude de se rencontrer chaque semaine au domicile d’un des leurs, Valentin Conrart. Le cardinal de Richelieu, alerté par son secrétaire, l’abbé de Boisrobert, s’intéresse à ces intellectuels qu’il prend sous sa protection. Il décide de donner à ce groupe le statut d’une compagnie littéraire dépendant de l’autorité royale, d’après le modèle qui a prévalu à Florence en 1582 pour la création de la fameuse Accademia della Crusca.

    Une académie procrastinatrice

    Les statuts de la Compagnie sont finalisés dès 1634 et officialisés le 29 janvier 1635 par des lettres patentes de Louis XIII. L’article 24 précise...

    Lire la suite

  • Une bagarre à la plage et c’est toute une société qui encaisse

    Une réunion en urgence de la commission Intérieur de la Chambre, une stigmatisation montante des touristes « frigo-box » et la rime trop facile entre Bruxelles et « bandes criminelles » : telle est l’étonnante résonance prise par la « bagarre générale » qui a opposé un groupe de jeunes à la police, samedi, sur la plage de Blankenberge.

    Les images relayées par les médias sociaux ont choqué. On y voit des adolescents échanger des coups avec des policiers, dans un...

    Lire la suite