PHOTONEWS_10832202-105 (1)
OLY-2020-CHINA-JPN-HEALTH-VIRUS
Yoshiro Mori. @EPA
photo news
photo news
epa
photo news
photo news
Thomas Bach pourrait (devrait
?) devenir le premier président du C IO à annoncer un report des Jeux.
collage
AFP
AFP
Reuters
BELGAIMAGE-162774239
BELGAIMAGE-162767361
BELGAIMAGE-162761705
Le choix de la rédaction
  1. L’aéroport de Bruxelles qui propose actuellement 10 destinations (par 9 compagnies différentes) prévoit d’ouvrir la porte vers 60 destinations (20 compagnies) d’ici la mi-juin.

    L’activité aérienne reprend avec de nouvelles mesures de sécurité

  2. Zakia Khattabi sur le plateau de la RTBF.

    Zakia Khattabi: «Le MR a tenté de marchander mon élection à la cour contre 300 millions d’euros»

  3. La fête en boîtes ne pourrait éventuellement reprendre avant fin août que si le coronavirus ne circulait plus du tout au sein de la population...

    Déconfinement: de si minces espoirs pour les nuits festives

La chronique
  • Des examens {en présentiel} ou {en distanciel}?

    L’effervescence règne dans l’enseignement supérieur, coronavirussé de multiples manières. En cette période d’examens, il n’y a pas que les étudiant∙e∙s et les enseignant∙e∙s qui sont sur le gril : les services administratifs déploient toute leur ingéniosité pour permettre des procédures d’évaluation respectant les règles sanitaires de base. Le plus souvent, la pratique traditionnelle du présentiel est abandonnée, pour adopter celle du distanciel.

    Distanciel  ? Encore une innovation lexicale que met en lumière l’actuelle pandémie. Pourtant, comme le montre le blog « Parler français », le couple présentiel / distanciel n’est pas né du dernier coronavirus : il est attesté dès la fin des années 1990 dans le vocabulaire de la pédagogie. Il s’est progressivement substitué aux locutions en présence (de) et à distance qui régnaient jusqu’alors sans trop de concurrence. Ces deux mots sont venus enrichir la liste des dérivés (relativement) récents en -iel, comme existentiel...

    Lire la suite

  • Les leaders de la gauche francophone en liberté surveillée

    Je n’oserais pas dire que c’est historique, mais je ne suis pas loin de le penser », lâchait ce mercredi Robert Vertenueil, le président de la FGTB, à l’issue d’une longue rencontre avec le patron du MR Georges-Louis Bouchez. Une réunion au terme de laquelle les deux leaders qui s’étaient jusque-là copieusement dénigrés, confiaient au « Soir » leur volonté de conclure un Pacte Social.

    Trois jours plus tard, ce qui risque surtout d’être historique, c’est qu’un président du MR se paye le...

    Lire la suite