Accueil Sports Cyclisme

Impressionnant, Wout van Aert remporte l’E3 Harelbeke devant son coéquipier Laporte (vidéo)

Le Belge a parfaitement maîtrisé son sujet en arrivant à deux, avec son coéquipier Christophe Laporte.

Temps de lecture: 3 min

Wout van Aert était le plus fort vendredi à l’E3 Harelbeke où il a signé son 3e succès de la saison, après le contre-la-montre de Paris-Nice et le Circuit Het Nieuwsblad. Le champion de Belgique a eu recours à deux accélérations pour façonner son succès avec son coéquipier Christophe Laporte, 2e du jour, respectant à la lettre la stratégie de l’équipe Jumbo-Visma.

La course s’est jouée en deux temps : avec une première accélération de van Aert dans le Taaienberg, avec six coureurs dans la roue, et une seconde, définitive, avec son équipier Christophe Laporte dans le Paterberg, qui sera la dernière difficulté du prochain Tour des Flandres.

La course, pimentée de 17 côtes et donc traditionnelle répétition générale avant le ’Ronde’, a pris plus d’une heure et demie à se décanter. Après plusieurs vaines tentatives d’échappées, sept hommes ont réussi à s’extraire du peloton : Brent van Moer (Lotto-Soudal) et Jelle Wallays (Cofidis), le Néerlandais Mathijs Paasschens (Bingoal Pauwels Sauces WB), le Danois Lasse Hansen (UNo-X), l’Autrichien Lukas Pöstlberger et l’Irlandais Ryan Mullen (Bora-Hangrohe), l’Italien Daniel Oss (TotalEnergie). L’écart des fuyards a été ramené, sous l’action des Jumbo-Visma, à la minute au pied du Taaienberg, 8e difficulté du jour, à 80 kilomètres du but.

Wout van Aert a pris la main sur le peloton dans la bosse de 700 mètres (6,3 %) pour faire exploser le peloton et raboter l’écart à moins de 20 secondes. La manœuvre du champion de Belgique a emmené six coureurs avec lui derrière les fuyards : Kasper Asgreen (Quick Step-Alpha Vinyl), Tiesj Benoot et Christophe Laporte (Jumbo-Visma), Jasper Stuyven (Trek-Segafredo), Stefan Küng (Groupama-FDJ) et Matej Mohoric (Bahrain Victorious).

La relance de Benoot et d’Asgreen dans le Berg ten Stene, à 70 kilomètres du but, ramenait le groupe de tête à huit unités, les sept du groupe van Aert et Oss, seul rescapé de l’échappée initiale. L’action défensive du peloton était menée par l’équipe Ineos, qui maîtrisait l’écart à 25 secondes à 65 kilomètres de l’arrivée.

Plusieurs coureurs ont rejoint les hommes de tête dans l’Eikenberg : Davide Ballerini, Biniam Germay, Jhonathan Narvaez, Michael Gogl, Rasmus Tiller, Anthony Turgis, Dylan Van Baarle, Florian Sénéchal et Mike Teunissen. Wout van Aert a lancé une offensive dans le Paterberg avec son coéquipier Christophe Laporte, seul dans sa roue. Les deux coureurs de Jumbo-Visma ont rapidement pris 25 secondes d’avance au pied du Vieux-Quaremont, à 38 kilomètres du but.

Le duo de tête, en parfaite symbiose, a progressivement creusé son avantage sur les huit poursuivants pour atteindre 1 : 20 à 20 kilomètres de l’arrivée. Wout van Aert, 2e à Harelbeke en 2019, s’est imposé vendredi en franchissant la ligne avec son coéquipier Christophe Laporte. Le Suisse Stefan Küng (Groupema-FdJ) a complété le podium.

Van Aert a succédé au Danois Kasper Asgreen qui s’était imposé à Harelbeke en 2021 devant le Français Florian Sénéchal et le Néerlandais Mathieu van der Poel.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cyclisme

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb