Accueil Culture Scènes

Bruxelles sauvegarde son patrimoine arc-en-ciel

Les Musées et Archives de la Ville de Bruxelles ont commencé à préserver la mémoire collective de la communauté LGBTQIA+. Le début d’une collection à voir à l’Espace Parenthèse jusqu’au 14 juin.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Grand-Place, Maison du Roi, chef-d’œuvre néogothique. Au premier étage, les hautes portes de bois ouvrent sur la maquette de la ville au XIIIe siècle. Devant, deux sculptures de marbre – un chien assis, un lion debout – échappées du parc de Bruxelles. Au mur, le plus ancien plan connu de la capitale et ses environs (1550-1554) et la monumentale huile sur toile d’Aurèle-Augustin Simons, L’allée centrale du parc en 1789.

L’histoire de Bruxelles, c’est aussi, dans la petite salle du fond, dans une vitrine posée sur un tapis bleu nuit, un tee-shirt de la Gay Pride 1997, une pub pour l’ouverture de Chez Maman (le samedi 3 décembre 1994) dans Gay Mag – le magazine de l’homme qui aime les hommes, un exemplaire du guide Spartacus, bible du tourisme gay depuis 1970, une affiche du festival Pink Screens, jaune et rose avec Klaus Nomi, Tim Curry et Clark Gable qui s’est mis du rouge à lèvres…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs