Accueil Société

Filigranes: les témoignages accablants d’anciens employés

Une cinquantaine d’employés de la célèbre librairie bruxelloise Filigranes dénoncent une situation généralisée de maltraitance au travail.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Rares sont les amateurs de livre bruxellois à ne s’être jamais rendus chez Filigranes. La librairie a en effet pignon sur rue dans la capitale. Les bonnes raisons de se rendre dans un de ses deux magasins ne manquent jamais. L’entreprise, qui emploie une centaine de travailleurs, propose un choix de références quasi infini. Elle ouvre en outre ses portes le dimanche, ce qui ne gâche rien. Voilà pour la partie émergée de l’iceberg. Le reste de l’histoire se révèle moins joli. Les travailleurs vivent dans un climat de peur, encaissent brimades et humiliations et ont du mal à faire respecter leurs droits. Tous les témoignages désignent le patron de Filigranes, Marc Filipson, comme responsable. 48 employés ont récemment signé une demande d’intervention psychosociale collective chez un conseiller en prévention externe. Le chiffre impressionne. Il représente en effet près d’un travailleur sur deux de l’entreprise. C’est la chaîne d’info bruxelloise BX1 qui a rapporté vendredi l’information, en relayant de très nombreux témoignages.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

19 Commentaires

  • Posté par Fernandez Isabel, lundi 28 mars 2022, 17:00

    Je suis juste une habituée de FIligranes, donc dans la méconnaissance absolue de ce qui se passe dans la librairie. Mais quand même, en tant que lectrice, j'avais remarqué que chaque parution du magazine Filiber mettait largement en scène monsieur Marc Filipson, je trouvais de façon un peu trop narcissique à mon goût... ou peut-être manquais-je d'humour... ?

  • Posté par Magnette Gérard, dimanche 27 mars 2022, 17:44

    Nous n'allions plus chez Filigranes depuis que nous avions entendu par deux fois le patron crier (dans une réserve mais porte ouverte), hurler même, sur un ou des employés. J'ai dû y aller récemment pour un cadeau de dernière minute, mais c'est terminé, j'irai chez un de ses excellents concurrents. Ce monsieur était déjà peu sympathique lorsqu'il prenait le micro et vendait ses produits comme si c'étaient des paquets de pâtes, mais la, c'est stop... Jusqu'à ce qu'il y ait un changement de direction.

  • Posté par ADAM Jean-Victor, samedi 26 mars 2022, 18:16

    On ne peut pas excuser une personne qui montre ses bijoux de famille aux employé(e)s. Un malade ?

  • Posté par J.-M. Tameyre, dimanche 27 mars 2022, 7:59

    Un homme extrêmement seul, handicapé dans ses relations sociales, et qui a besoin de soins... Pousser à bout une cinquantaine de collaborateurs au point que tous se coalisent contre lui, il faut le faire !

  • Posté par lambert viviane, samedi 26 mars 2022, 14:24

    Forum fermé ?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs