Accueil Belgique Politique

PTB, PS, Vlaams Belang… les 5 enseignements du Grand Baromètre

Selon notre Grand Baromètre Ipsos-Le Soir-RTL-Het Laatste Nieuws-VTM, le parti de Raoul Hedebouw conforte sa troisième place en Wallonie et dépasse le PS à Bruxelles.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

C’est la guerre en Ukraine, la peur en Europe, la crise en Belgique. Où va l’opinion publique, avec quelles intentions de vote ? Voyons…

1

Le PTB en force, le PS à la peine

Les sondages se suivent et se ressemblent pour le PTB, qui ne s’en lasse pas : ça monte, ça monte. Le parti de Raoul Hedebouw prend 1,5 point en Wallonie, et conforte sa troisième position au classement, devant les verts, derrière PS et MR ; dans le même temps, il récupère 1,3 point à Bruxelles, ce qui le place en troisième position là encore, cette fois devant le PS, derrière Ecolo et MR. Avec 19,7 % et 16,4 % respectivement, le PTB fait 5,9 points de mieux qu’aux élections de mai 2019 en Wallonie, 4,1 points à Bruxelles. Et voilà le travail.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

21 Commentaires

  • Posté par Tamo guillaume, dimanche 27 mars 2022, 0:16

    @collin Liliane puisque vous estimez que 15 cent est suffisant (pour rappel, ce montant est censé couvrir outre le carburant, les frais d'assurance, les taxes, les frais d'entretien, l'achat du véhicule,...), je vous propose alors d'appliquer ce forfait à toutes les catégories socio-professionnels. Pas sûr que cela soit apprécié chez certains. Maintenant, je n'ai jamais dit que le PTB avait ou était la solution mais à vous lire on n'est pas plus avancer au niveau solution.

  • Posté par collin liliane, lundi 28 mars 2022, 13:09

    Il n'y a aucune raison pour que le défraiement d'un véhicule familial accordé par une entreprise couvre plus que les frais de déplacement pour se rendre au travail. Les voitures de société, elles, font patrie du salaire. Si votre bonhomme n'est pas satisfait de ce qu'il touche, qu'il s'interroge sur les efforts qu'il a fait pour qu'il en soit autrement ou sur la possibilité de transports en commun, de covoiturage ou de déménagement.

  • Posté par Raurif Michel, samedi 26 mars 2022, 14:34

    Que le peuple est con ! Septante ans de communisme en URSS , cela n'a servi à rien ! La preuve, en Belgique le Peuple en redemande et malgré l'Ukraine ! Raoul suivra Vladimir jusqu'à la mort.

  • Posté par Chalet Alain, samedi 26 mars 2022, 14:09

    PS+PTB+Ecolo peuvent former une majorité en Wallonie et à Bruxelles. Franchement, il est temps de se barrer et d'aller en Flandre ou dans un des pays où le travail, la libre entreprise, l'effort et l'excellence sont encore respectés.

  • Posté par Schmetz Viviane, mardi 29 mars 2022, 11:19

    ... oui, où les riches deviennent de plus en plus riches, et les travailleurs de plus en plus exploités... Bon vent !

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs