Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: Joe Biden souhaite que Vladimir Poutine « s’en aille ». Gaffe ou provocation ?

Les propos de Varsovie venaient du cœur, assurent les experts américains de politique étrangère, et ils auront pour vertu de galvaniser la coalition internationale, Européens de l’Est en tête, face à l’agression russe en Ukraine. Mais ils confirment aussi une évidence : toute négociation directe entre Russes et Américains paraît désormais illusoire.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 4 min

A bord d’Air Force One vendredi, en route pour la Pologne, Jake Sullivan avait prévenu les reporters conviés à bord. Le conseiller américain à la sécurité nationale lisait dans le marc de café : le lendemain 26 mars, Joe Biden prononcerait un « discours majeur », de ceux qui galvanisent les alliés inquiets, figent l’adversaire et s’ancrent dans l’histoire du monde, à l’instar du fameux « Monsieur Gorbatchev, abattez ce mur ! » de Ronald Reagan en 1987.

Peu importe que la Russie fût une puissance nucléaire : son maître, au Kremlin, s’apprêtait à découvrir la détermination absolue des Occidentaux. Et à la tête de cette coalition hétéroclite, lui, le 46e président des Etats-Unis.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

34 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, mercredi 30 mars 2022, 18:54

    Biden a donné un sens plus holistique à son propos ... mais a refusé de le retirer ou d'en changer le sens ! Point barre.

  • Posté par Grailet Michel, lundi 28 mars 2022, 22:33

    Biden dit les choses comme moi depuis longtemps. Poutine doit partir mort ou vif.biden ne fait pas d'erreur de le dire.ce sont nos européens dirigeants qui ont la trouille.

  • Posté par Grulois Stanislas, lundi 28 mars 2022, 17:06

    Je ne vois pas où est le problème. Le dictateur veut assassiner Zelensky, agresse ce pays souverain et ses sbires s'offusquent de ces paroles de Biden ? Pourtant il ne fait que dire tout ce que beaucoup pensent tout bas.

  • Posté par BEKE Eric, lundi 28 mars 2022, 12:58

    On craignait, à juste titre, les foucades de Trump. Que dire de son successeur (qui aurait quelques intérêts familiaux en Ukraine) ?

  • Posté par Joute Dodo, lundi 28 mars 2022, 22:49

    Que dire du successeur de Trump? Beaucoup de bien! Il plaît aux gens biens. Il ne plaît pas aux ordures, mais qui s'en fera? Au fond, eric, tu es un troll ou une ordure?

Plus de commentaires

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs