Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: la Russie prend de nouvelles «mesures de représailles» contre les pays «inamicaux»

La Russie va introduire des « mesures de représailles », notamment sur les visas étrangers.

Temps de lecture: 1 min

Le chef de la diplomatie russe a annoncé lundi qu’un décret était en préparation pour limiter l’accès au territoire russe aux ressortissants de pays auteurs d’actes « inamicaux », en pleine vague de sanctions contre Moscou depuis son offensive en Ukraine.

« Un projet de décret présidentiel est en préparation pour introduire des mesures de représailles, concernant les visas, en lien avec les actions inamicales de plusieurs gouvernements étrangers », a déclaré Sergueï Lavrov, ajoutant que ce projet prévoyait « toute une série de restrictions » pour entrer en Russie, mais sans préciser quels pays seraient sanctionnés en particulier.

Face aux sanctions économiques occidentales, Moscou a publié début mars une liste de pays « inamicaux » qui comprend notamment les Etats-Unis, les membres de l’Union européenne, le Royaume-Uni, le Canada, le Japon, la Suisse, Taïwan, la Corée du Sud, la Norvège et l’Australie.

Lundi, M. Lavrov n’a pas précisé si le décret en préparation s’appliquerait contre ces pays.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Patrick Yamedjeu, lundi 28 mars 2022, 20:28

    Pourquoi des guillemets ?

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mardi 29 mars 2022, 8:10

    Et bien, c'est comme pour "opération militaire spéciale" en lieu et place de guerre d'agression, <Zamedjeu>.

  • Posté par Esquenet Alexandre, lundi 28 mars 2022, 18:49

    Un peu plus comme la Corée du nord jour après jour. Et l'Otan sifflote.

  • Posté par Byloos Dominique, lundi 28 mars 2022, 18:35

    Qui a envie d'aller dans ce pays ? Lorsque je regarde ce qui s'y passe, je ne me sentirai pas en sécurité. Des sanctions comme celle là, ils peuvent en prendre des centaines !!!!!

  • Posté par Van Obberghen Paul, lundi 28 mars 2022, 18:19

    @ collin liliane "Qu'irait-on faire dans des pays dirigés par des fascistes" Et c'est bien dommage, parce que les peuples de ces pays n'y peuvent rien de cela, en général, et en sont les 1ères victimes. Ce sont des pays qui ont beaucoup à offrir aux touristes qui chercheraient autres choses d'un peu plus intéressant que les plages de la Costa del Sol. Et cela donne à ces populations du travail et des revenus. On peut concevoir que visiter en touriste des pays qui sont des dictatures ou assimiliées, c'est en partie cautionner le regime, mais bon...

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une