Accueil Économie

Une ouverture pour protéger les lanceurs d’alerte

Le Parlement européen veut convaincre la Commission qu’il existe une base juridique solide pour protéger les lanceurs d’alerte. Mais le cheminement s’annonce long et hasardeux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 3 min

Ce n’est pas de sitôt que les lanceurs d’alerte bénéficieront d’une protection juridique en Europe. Mais les premiers signes d’une évolution politique au sein de l’Union sont désormais perceptibles. « Depuis dix ans, la Commission européenne se retranche derrière l’absence d’une base légale dans les traités pour agir », note une source dans les couloirs du Parlement. Mais cet argument justifiant l’immobilisme pourrait bien voler en éclat, obligeant la Commission à se positionner sur le dossier.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Acheter une voiture neuve: un «rêve» en péril?

Les voitures sont de plus en plus cossues et plus chères, d’autant plus si elles sont à propulsion électrique. Alors que la mutation du marché se profile, le commun des mortels pourra-t-il encore acquérir une voiture compatible avec les objectifs climatiques ?

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs