Accueil Société Régions Brabant wallon

Les Récollets à Nivelles parmi les monuments européens les plus menacés

Europa Nostra a dressé une liste de sites en grand péril en 2022. L’ancien couvent nivellois y représente la Belgique et la Wallonie. La ministre du Patrimoine est pourtant défavorable à un classement.

Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Faut-il sauver le couvent des Récollets à Nivelles ? En Brabant wallon, la question est d’autant plus sensible que Valérie De Bue (MR), la ministre en charge du Patrimoine, est elle-même nivelloise, ce qui suffit à donner une dimension passionnelle et politique à ce débat.

Ce mardi, un élément vient s’ajouter à la polémique : lors d’un événement en ligne, le mouvement Europa Nostra, qui fusionne des ONG spécialisées dans la défense du patrimoine, a annoncé le classement du couvent parmi les sept monuments et sites européens les plus menacés en 2022, avec notamment la cité-jardin de la Butte rouge à Paris ou le centre historique de Stolberg en Allemagne.

Une église classée depuis 1936

En réalité, cette forme de reconnaissance n’est qu’une demi-surprise. Le sort de l’ancien couvent inquiète Europa Nostra de longue date, au point d’avoir déposé auprès de la Région wallonne une demande de classement en bonne et due forme qui est aujourd’hui à l’instruction au sein de l’administration. En décembre déjà, la fédération européenne classait le site nivellois parmi les plus en danger du continent.

Si l’église est bien classée depuis 1936 (600.000 euros ont été débloqués pour des travaux de toiture), il n’en va pas de même pour le reste des bâtiments et pour le jardin. En 1815, les lieux accueillaient les blessés de Waterloo. Puis ce fut autour des élèves d’une école et des juges du tribunal du Travail avant que la ville se porte acquéreur en 2007 et revende l’ensemble dix ans plus tard à un promoteur immobilier, Lixon en l’occurrence.

Le projet du propriétaire privé a fait bondir pas mal de Nivellois. Il est question de détruire partiellement les ailes du couvent et de transformer le tout en logement, avec un parking souterrain en prime. On est à proximité du centre-ville.

La notion de monument historique

Des défenseurs du patrimoine ont bien tenté de placer les Récollets sur la liste de sauvegarde du patrimoine wallon afin d’obtenir un classement, ce qui permettrait de contrer le projet immobilier. En vain à ce stade : Valérie De Bue s’oppose à ce classement pour un site qui a largement subi les outrages du temps, faute d’avoir été correctement entretenu.

La ministre tient un discours constant : « Je reste convaincue que la préservation d’un bien historique doit pouvoir se réaliser tout en lui permettant d’évoluer. La réhabilitation est une des pistes qui concourent à la protection de notre patrimoine bâti. D’autres exemples démontrent que des biens à caractère patrimonial ont pu être réhabilités au bénéfice de la collectivité sans pour autant avoir recouru à un classement », a-t-elle développé récemment au parlement.

En soulignant au passage qu’« il faut éviter de brader la notion de monument historique », ce qui n’a pas réjoui les défenseurs des Récollets… La prise de position spectaculaire d’Europa Nostra va-t-elle rebattre les cartes ? C’est peu probable, mais la procédure de classement suit son cours et sort renforcée de cette prise de position.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Brabant wallon

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo