Accueil Énergie

Guerre en Ukraine: Ottawa ouvre les robinets du pétrole canadien

Le Canada va aider l’Europe à être moins dépendant du pétrole russe. Ottawa promet de consacrer 300.000 barils de brut supplémentaires par jour au Vieux Continent.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

L’industrie canadienne a la capacité d’augmenter progressivement ses exportations de pétrole et de gaz d’environ 300.000 barils par jour (200.000 barils de pétrole par jour et 100.000 barils d’équivalent pétrole par jour de gaz naturel) au cours de 2022 afin de remplacer le pétrole et le gaz russes », a déclaré en fin de semaine dans un communiqué le ministre canadien des Ressources naturelles, Jonathan Wilkinson. Le Canada, troisième réserve de pétrole au monde après le Venezuela et l’Arabie saoudite, avait promis il y a quelques semaines qu’il augmenterait sa production de brut pour aider ses alliés européens à être moins dépendants du pétrole de Russie. Plusieurs acteurs du secteur pétrolier ont estimé ce mois-ci que, s’il le fallait, le Canada pourrait augmenter sa production d’or noir de 400.000 barils de pétrole par jour au lieu des 200.000 annoncés.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Martin Roland, jeudi 31 mars 2022, 19:36

    Nouvelle magnifique !

  • Posté par Corbiaux Thierry, mardi 29 mars 2022, 14:45

    Au diable l'écologie!!! Il faut extraire le maximum de brut.

Aussi en Énergie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs