Accueil Société Régions Bruxelles

Voitures partagées: Bruxelles ouvre la porte au stationnement libre

Une nouvelle réglementation régionale qui devrait doper le secteur

Article réservé aux abonnés
Journaliste service Bruxelles Temps de lecture: 4 min

C’est probablement une petite révolution qui se profile dans le monde du car-sharing, voire de la mobilité. La Région bruxelloise ouvre ainsi la porte au free floating qui permet aux utilisateurs de voitures partagées de louer un véhicule et d’« abandonner » celui-ci une fois arrivé à destination. « La liberté est totale et permet de sortir de l’obligation de ramener le véhicule au point de départ », indique-t-on chez Pascal Smet, le ministre bruxellois de la Mobilité en précisant qu’un tel système a déjà fait ses preuves dans de nombreuses villes, européennes notamment comme à Milan, Amsterdam ou Munich. « Selon les études un véhicule utilisé en free floating remplace en moyenne 8 voitures de particuliers. Ainsi par exemple avec quelques centaines de véhicules, on libère des milliers de places dans l’espace public, souligne-t-on encore du côté du ministre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs