Accueil Culture Cinéma Les sorties cinéma

Bon sang, voilà enfin «Morbius»!

Un film très premier degré, fort linéaire et manquant de consistance dramatique.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Médecin brillant (au point d’avoir refusé un prix Nobel), Michael Morbius souffre d’une hémopathie rare et mortelle. Pour son bien et celui de l’humanité, toute son énergie est consacrée à la recherche d’une thérapie, qu’il pense pouvoir mettre au point grâce à de l’ADN de chauve-souris. Après tout, il s’agit du seul mammifère se nourrissant de sang et ayant développé des anticoagulants naturels. L’élixir qu’il s’injecte le transforme en surhomme : fort, agile, doué d’écholocation comme les chiroptères. Mais aussi assoiffé, très assoiffé !

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Les sorties cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs