Accueil Sports Cyclisme Route

Van der Poel et Pogacar favoris d’A travers la Flandre, l’ultime répétition générale avant le Tour des Flandres

Le cycliste néerlendais Mathieu van der Poel et le Slovène Tadej Pogacar prendront le départ en tant que favoris, tandis que Wout van Aert ne sera pas de la partie.

Temps de lecture: 3 min

Mercredi, la 76e édition de la course cycliste À travers la Flandre (WorldTour) servira d’ultime répétition générale avant le très attendu Tour des Flandres dimanche. Si plusieurs favoris du « Ronde », dont le plus important Wout van Aert, ne seront pas au départ, les prestations du Néerlandais Mathieu van der Poel et du Slovène Tadej Pogacar seront scrutées avec attention sur les 184 km tracés entre Roulers et Waregem. Ces deux champions sont les grands favoris ce mercredi.

Van der Poel s’y est déjà imposé en 2019. Mais son début de saison a été contrarié par des soucis physiques au dos et au genou. Le leader des Alpecin-Fenix pourra compter en cas de besoin sur Jasper Philipsen et l’ancien champion de Belgique Dries De Bondt. Le talentueux Pogacar vient découvrir les « Flandriennes », ses monts et ses pavés. Le N.1 mondial aura à ses côtés au sein de l’équipe UAE Team Emirates un excellent capitaine de route en la personne de l’Italien Matteo Trentin.

Vainqueur en 2021, le Néerlandais Dylan van Baarle portera le dossard N.1. Mais chez les INEOS Grenadiers, on compte aussi sur le petit Britannique Thomas Pidcock. À noter que les deux autres membres du podium de l’an dernier, le Français Christophe Laporte et Tim Merlier, ont préféré se ménager.

Quick Step-Alpha Vinyl doit vraiment réagir après un début de printemps plutôt décevant. Le retour de Tim Declercq devrait contribuer à la bonne tenue des Yves Lampaert, lauréat en 2017 et 2018, Zdenek Stybar et autre Fabio Jakobsen. Lotto Soudal joue la carte belge avec Victor Campenaerts, Arnaud De Lie, Florian Vermeersch et Tim Wellens, ce dernier revient après avoir été malade. La formation Intermarché-Wanty Gobert espère surfer sur la dynamique de la victoire de Biniam Germay à Gand-Wevelgem. Le Norvégien Alexander Kristoff et l’Italien Andrea Pasqualon tenteront d’imiter l’Erythréen.

Cofidis avec Jelle Wallays (vainqueur en 2015), B Hotels-KTM avec son successeur au palmarès en 2016 Jens Debusschere tenteront aussi de jouer un rôle en vue. De nombreuses équipes ont les moyens de jouer les trouble-fêtes : Israel-Premier Tech (Sep Vanmarcke), Trek-Segafredo (Mads Pedersen), Jumbo-Visma (Tiesj Benoot), DSM (Sören Kragh Andersen, John Degenkolb), EF Education (Alberto Bettiol, Michael Valgren), Groupama-FDJ (Stefan Küng), AG2R-Citroën (Greg Van Avermaet) et TotalEnergies (Anthony Turgis, Edvald Boasson Hagen et Niki Terpstra). Ce dernier vainqueur à Waregem en 2012 et 2014 peut devenir seul détenteur du plus grand nombre de victoires.

Le parcours a été fortement modifié cette année. Exit les Stationsberg et Taaienberg. En plus de cinq solides secteurs pavés, les coureurs devront emprunter treize difficultés : le nouveau Quaremont, la Zeelstraat, le Knokteberg, la Stooktestraat, le Hotond, le Kortekeer, le Berg ten Houte, le Kanarieberg, le Knokteberg, le Hotond, le Ladeuze, le Nokereberg et la Holstraat. Cette dernière se situe à 8 kilomètres de l’arrivée.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb