Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: la Russie promet des représailles à la Belgique

La décision d’expulser des diplomates russes du territoire belge a été prise ce mardi en comité ministériel restreint et en concertation avec les Pays-Bas, qui ont fait de même avec 17 personnes accréditées à l’ambassade de Russie à La Haye.

Temps de lecture: 2 min

Il est clair que ce geste inamical de la partie belge ne restera pas sans réponse », écrit l’ambassade de Russie en Belgique mercredi sur son site internet, au lendemain de la décision des autorités belges de procéder à l’expulsion de 21 diplomates russes.

Le gouvernement fédéral a décidé d’expulser 21 personnes accréditées en tant que diplomates russes auprès de l’ambassade de Russie à Bruxelles ou du consulat général à Anvers, pour leur implication dans des opérations d’espionnage et d’influence menaçant la sécurité du pays, a annoncé mardi la ministre des Affaires étrangères Sophie Wilmès.

Les personnes concernées devront quitter le territoire endéans les 15 jours, a précisé la cheffe de la diplomatie belge, lors d’un débat d’actualité sur l’Ukraine en commission des relations extérieures de la Chambre.

Cette décision a été prise en comité ministériel restreint (« kern ») et en concertation avec les Pays-Bas, qui ont fait de même avec 17 personnes accréditées à l’ambassade de Russie à La Haye.

« Cette décision n’est pas une sanction, elle est uniquement liée à notre sécurité nationale. Les canaux diplomatiques restent ouverts avec la Russie, l’ambassade de Russie peut continuer à fonctionner et nous continuons à prôner le dialogue », a commenté Sophie Wilmès.

Un geste qui « ne restera pas sans réponse »

L’ambassade russe à Bruxelles ne semble pas l’entendre de cette oreille. Mardi, l’ambassadeur Alexander Tokovinin, a été reçu par Theodora Gentzis, directrice générale du ministère belge des Affaires étrangères, qui lui a signifié les expulsions. « On leur incrimine l’activité non compatible avec leur statut. L’Ambassadeur a rejeté ces accusations infondées en soulignant que cette décision est un coup dur pour les relations russo-belges et à l’encontre des traditions de la collaboration bilatérale. « Il est clair que ce geste inamical de la partie belge ne restera pas sans réponse », avertit l’ambassade.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Vigneron Anne, jeudi 31 mars 2022, 11:04

    A qui la faute???

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, jeudi 31 mars 2022, 15:14

    Au grand "complot mondial", <Vigneron>... C'est ce que vous répètent sans arrêt vos "potes" de QAnon, non ?

  • Posté par J.-M. Tameyre, jeudi 31 mars 2022, 8:51

    Pourquoi ne pas exproprier le site de l'ambassade russe et y installer un centre pour réfugiés ukrainiens ? N'importe quel appartement de ville, au fin fond de Saint-Josse, pourra abriter la représentation russe qui restera.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, vendredi 1 avril 2022, 8:17

    Suggestions "intéressantes" à envisager, mais à l'efficacité assez illusoire.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 31 mars 2022, 17:08

    Autre solution, adoptée dans des pays baltes: renommer la rue où se trouve l'ambassade en "rue de la résistance ukrainienne". Courrier non acheminé si le nouveau nom n'est pas respecté.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une