Accueil Société

Un décret pour éviter de faire du surplace à la fin du bac

L’accès au master sera facilité malgré un bac non réussi. C’est ce que l’on peut lire parmi les modifications proposées au « décret paysage » visant à réformer l’enseignement supérieur.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 2 min

Le décret pèse une soixantaine d’articles, tous écrits pour régler les maladies de jeunesse du décret dit « Paysage » réformant l’enseignement supérieur et l’organisation académique des études. Soixante articles mais un en particulier va soulager nombre d’étudiants bloqués sur la passerelle entre un baccalauréat (cycle de trois ans) et le master qui, souvent, le complète.

Pour comprendre il faut se souvenir qu’à l’exception de la première, l’enseignement supérieur n’est plus organisé en années mais en « blocs » comportant chacun 60 crédits (180 pour un bac, donc). Pour obtenir un diplôme de bachelier en haute école ou à l’université, l’étudiant doit impérativement valider 180 crédits sur trois ans (c’est l’idéal), quatre ans, cinq ans… D’une année académique à l’autre, il est donc possible de reporter des cours non réussis dans le(s) bloc(s) précédent(s).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs