Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: «La situation est politiquement très instable à Moscou»

Kirill Martynov, le rédacteur en chef adjoint du média indépendant russe « Novaïa Gazeta », est venu demander du soutien moral au Parlement européen.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Kirill Martynov était de passage à Bruxelles, pour quelques heures, avant de mettre le cap sur Riga. Le rédacteur en chef adjoint de Novaïa Gazeta est venu demander aux chefs de groupe du Parlement européen « du soutien moral parce que nous partageons les mêmes valeurs ». « En Russie, et peut-être dans d’autres pays, jusque-là, on avait un peu l’impression que l’Union européenne ne pouvait rien faire, à part les tweets de Borrell, mais maintenant, on voit que l’UE est unie, à part peut-être certains comme Orban. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Grulois Stanislas, samedi 2 avril 2022, 22:13

    Je suis inquiet. Mais que pense Zean-Marie de cette affirmation ?

  • Posté par Martin Roland, vendredi 1 avril 2022, 13:24

    Vous n'allez jamais me faire croire que la population russe, du moins une majorité, n'est pas au courant de ça: https://russoldat.info , ou encore ça: https://www.bbc.com/news/world-europe-60949791 même si c'est par du bouche à oreille pour ceux qui ne maîtrisent pas l'Internet.

  • Posté par Joute Dodo, vendredi 1 avril 2022, 16:49

    Mais si, la population russe n'est pas au courant de "ça"!

  • Posté par Masure Luc, vendredi 1 avril 2022, 10:54

    Est-il vraiment exact que 70% de la population russe soutient la guerre de Putin? Si oui, la responsabilité du peuple russe est encore plus écrasante que celle du peuple allemand car on dispose aujourd'hui de davantage de canaux d'information que dans les années 1930-40.

  • Posté par Frissen JM, vendredi 1 avril 2022, 17:49

    Le chiffre exact est 82%. Il était de plus ou moins 70% à la veille de "l'opération spéciale". Ce qui signifie que soit les Russes sont vraiment très cons, soit ils ne se rendent pas compte qu'ils sont manipulés à un point inimaginable et alors, ils sont encore plus cons que très cons.

Plus de commentaires

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs