Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: vers un conflit «prolongé» et de nouvelles «offensives» russes, selon le Pentagone et l’Otan

Situation sur le terrain, réactions internationales et sanctions : le point sur l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Temps de lecture: 3 min

Le recentrage de l’effort de guerre russe sur le Donbass, dans l’est de l’Ukraine, où les forces russes feront face à une armée ukrainienne aguerrie, laisse présager un conflit « prolongé », qui pourrait durer des mois, a prévenu jeudi le Pentagone.

« Si de fait ils donnent la priorité à la région du Donbass, (…) une région où ils n’ont pas combattu depuis huit ans, une région où il y a beaucoup de soldats ukrainiens, qui sont très actifs, cela pourrait durer un moment », a déclaré à la presse le porte-parole du Pentagone, John Kirby.

Biden « sceptique » sur un retrait partiel des troupes russes

Le président américain Joe Biden s’est dit jeudi « sceptique » face aux annonces de la Russie sur un retrait partiel de ses troupes pour concentrer l’offensive en Ukraine sur la région du Donbass (est).

Il a par ailleurs estimé que Vladimir Poutine « semblait s’isoler », et a dit avoir « des indications selon lesquelles (le président russe) a limogé ou placé en résidence surveillée certains de ses conseillers », tout en disant ne pas avoir de « preuves irréfutables ».

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a aussi avancé que les forces russes en Ukraine ne montrent « aucun élément concret » de recul ni de désengagement en dépit des récentes déclarations du Kremlin, jeudi dans une interview au Figaro.

L’Otan s’attend à des offensives

Les forces russes « ne se retirent pas, mais se repositionnent » en Ukraine et l’Otan s’attend à des « offensives supplémentaires » de la part de Moscou, a déclaré jeudi le secrétaire général de l’Alliance Jens Stoltenberg.

Selon lui, la Russie « essaie de renforcer son offensive sur la région du Donbass » et « maintient la pression sur Kiev et d’autres villes ».

Retrait russe de Tchernobyl

Les troupes russes ont quitté la centrale de Tchernobyl qu’ils occupaient depuis le début de l’invasion de l’Ukraine le 24 février en emmenant des otages, ont annoncé jeudi soir les autorités ukrainiennes.

Poutine impose le paiement en roubles du gaz russe

Dès le 1er avril, les acheteurs de gaz russe de pays « inamicaux » devront avoir des comptes en roubles, faute de quoi la Russie ne les livrera pas, a annoncé jeudi le président Poutine.

L’Allemagne et la France se « préparent » à un potentiel arrêt des importations de gaz russe, les Européens refusant le paiement en roubles exigé par Moscou, a réagi le ministre français de l’Economie Bruno Le Maire.

Les pays européens continueront de payer le gaz russe en euros et dollars comme cela est « écrit dans les contrats », a assuré le chancelier allemand, Olaf Scholz.

Trêve annoncée à Marioupol

Le gouvernement ukrainien devait envoyer jeudi 45 bus pour évacuer des civils depuis le port assiégé de Marioupol (sud-est), après que Moscou a annoncé une trêve pour permettre leur départ. Dix-sept bus sont déjà partis pour Marioupol, selon Kiev.

« Les forces armées russes vont rouvrir un couloir humanitaire de Marioupol à Zaporojie (à 220 km au nord-ouest) le 1er avril à partir de 10h heure de Moscou », soit 7h GMT, a déclaré le ministère russe de la Défense.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) s’est dit prêt « à diriger » à partir de vendredi ces opérations d’évacuation en direction de la ville de Zaporojie, à 220 km au nord-ouest, à condition d’avoir les garanties nécessaires.

Sanctions

Washington a annoncé jeudi de nouvelles sanctions contre la Russie, visant cette fois le secteur technologique, afin, entre autres, d’empêcher le contournement des sanctions occidentales.

La Russie a elle annoncé interdire l’entrée sur son territoire aux dirigeants européens et à la majorité des eurodéputés, en réaction aux mesures punitives la visant.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Jeanine Delhait, vendredi 1 avril 2022, 10:01

    Décidément la bêtise humain n'a aucune limite a lire les commentaires. Ils le font exprès? La guerre en Ukraine a été voulu par les américains. Les américains sont prêt a la guerre partout dans le monde jusqu'au dernier européen. Les conséquences économiques, sociales de toutes les guerres américaines, c'est les européens qui la payent. Si les lobotomises continuent a s'abreuver de la propagande et sont incapables de réfléchir par eux mêmes, c'est leurs problème mais il faut arrêter d'insulter ceux qui ont une opinion différente. Les oiseaux nées dans une cage croient que voler c'est une maladie... a méditer

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, samedi 2 avril 2022, 7:22

    < "Ils" le font exprès ? > : qui ça donc <Delhait> ? Les martiens peut-être ? Ah non, il s'agit des "lobotomisés"... ceux qui ne sont pas nés dans une cage, mais qui n'ont pas reçu d'ailes pour voler probablement... Ps: pour compléter la remarque de M. Barban, les accords en genre et en nombre sont "à améliorer". Nettement.

  • Posté par massacry olivier, vendredi 1 avril 2022, 21:05

    Le summum: Poutine pion des américains, chapeau comme 1er Avril.

  • Posté par Barban Marco, vendredi 1 avril 2022, 11:23

    Ah ! Un scoop : la guerre en Ukraine a été vouluE par les Américains. Heureusement, comme vous le dites : "la bêtise humainE n'a aucune limite" La qualité de l'orthographe non plus d'ailleurs.

  • Posté par Martin Roland, vendredi 1 avril 2022, 8:04

    Il faudra surtout s'assurer qu'on fournisse le nécessaire aux Ukrainiens pour résister longtemps aux envahisseurs et pour pouvoir les repousser.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une