Accueil Culture

Les disques maudits (10/12): Oasis, «Be Here Now»

Ils auraient dû devenir des classiques pop-rock, mais les choses ne se sont pas passées comme prévu.

Article réservé aux abonnés
Journaliste aux services Culture et Médias Temps de lecture: 3 min

Au milieu des années 90, Oasis est, selon les mots de Noel Gallagher, « oserais-je le dire, plus grand que fookin’ Dieu ! ». Et pour une fois, le Gallagher en chef exagère à peine. Après avoir vendu 11 millions de (What’s The Story) Morning Glory ? , le groupe s’est produit devant 250.000 personnes à Knebworth en août 1996. Après ça, vous faites quoi ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs