Accueil Présidentielle 2022

Election présidentielle: à Paris, avec cette France identitaire qui «a peur de disparaître»

A une poignée de jours du premier tour de l’élection présidentielle, notre tour de France des préoccupations des électeurs nous emmène à Paris. Rencontre avec ces Français crispés de l’identité pour qui la radicalité de Marine Le Pen ne suffit plus.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

Fermement accroché à son drapeau normand, lunettes de soleil vissées sur le nez et masque remonté sous les yeux, Nicolas est méconnaissable… et pourtant, il est méfiant. « N’allez pas déformer ce que je dis », lance ce soutien de Zemmour en guise d’au revoir après notre courte entrevue. Il a fait le déplacement ce dimanche 27 mars avec son fils pour venir écouter le candidat d’extrême droite place du Trocadéro à Paris. Comme la majorité des militants présents, le Normand n’a pas besoin d’être convaincu. Il vient montrer son soutien, faire enfler la foule venue se rassembler autour de l’ancien journaliste désormais candidat. Participer au coup de force. Qu’est-ce qui a séduit Nicolas dans le programme du polémiste ? Il pointe une pancarte du doigt, brandie par une grand-mère coquette coiffée d’un béret quelques mètres plus loin. « Pour que la France reste la France », y lit-on. « Ça se résume à ça.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Joute Dodo, lundi 4 avril 2022, 21:00

    Ce racisme des identitaires, cette xénophobie meurtrière des identitaires, ces théories qui n'ont rien à envier au nazisme de ces identitaires, ce n'est pas la défense des belges ou des français. Défendre une ordure comme zemmour, ce n'est pas un programme, ce n'est même pas une valeur. Que ces identitaire aillent travailler, produire, plutôt que de ravaler de vielles rancunes nazies cent fois ressassées.

  • Posté par DUHARD Jerome, lundi 4 avril 2022, 16:07

    Maréchal, nous voilà...

  • Posté par collin liliane, lundi 4 avril 2022, 17:03

    Ayatollah, nous voilà....

  • Posté par Jean Luc, lundi 4 avril 2022, 13:13

    "cet électorat français, crispé de l’identité..." - Et pourquoi le Français ou le Belge ne pourraient-ils pas protéger leur identité face à des cultures envahissantes et parfait crispées sur leur identité à elle? C'est nous les crispés ???

  • Posté par D L, samedi 2 avril 2022, 17:19

    Au moins en France, les candidats peuvent s'exprimer librement. Ici les politiciens courageux qui osent exprimer une critique sur certaines communautés sont systématiquement écartés ou interdits à cause du racisme à l'envers des ONG, syndicats, bobos gauchos ou écolos.

Plus de commentaires

Aussi en Présidentielle 2022

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs