Accueil Opinions Éditos

Présidentielle: le laboratoire français

Nombre de voisins seront suspendus à ce scrutin qui peut avoir un impact européen. Les Belges francophones ne seront pas les derniers.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Le décompte a commencé : dans une semaine, ce sera le premier tour de l’élection présidentielle française. Un temps « distraite » par la guerre en Ukraine, la France est davantage recentrée sur cette échéance clé de sa vie politique et – cette fois encore plus que d’autres – démocratique. Nombre de voisins seront suspendus à ce scrutin qui peut avoir un impact européen. Les Belges francophones ne seront pas les derniers, eux qui vivent cette présidentielle comme une élection par procuration, en votant à chaque tour dans leur tête.

Le « thriller » offert par l’affrontement de plus en plus serré entre certains candidats recouvre par ailleurs des enjeux de fond dont le « test » français pourrait nous servir de laboratoire.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par D Marc, dimanche 3 avril 2022, 8:08

    Le meeting électoral de Macron, "un grand show à l'américaine" écrivait Le Soir. Déjà en 2017, Mc Kinsey avait 3 experts de Mc Kinsey dans son équipe de campagne. Soi-disant "gratuitement" mis à disposition mais chèrement payé par la suite. Le Président préférait avoir recours aux 30.000 employés de l'entreprise américaine plutôt qu'aux 1,6 millions agents de la fonction publique de l'Etat français.

  • Posté par D Marc, dimanche 3 avril 2022, 8:11

    Lapsus significatif : c'est évidemment Macron qui avait recours à Mc Kinsey et non l'inverse! Bien que ...

  • Posté par Adolphe BoniZeur, journaliste citoyen et fact-checker, samedi 2 avril 2022, 12:27

    Les vrais extrémistes sont au pouvoir et dans les rédactions des merdias

  • Posté par Raspe Eric, samedi 2 avril 2022, 18:33

    Et bien, les ploucs se reproduisent comme des rats dirait-on!

  • Posté par D L, samedi 2 avril 2022, 17:22

    Ah encore les éructations de troll d'extrême-gauche qui nous Raspe les pieds

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs