Accueil Sports Football Diables rouges

Hans Vanaken, un profil similaire à celui de Kevin De Bruyne? «Il peut postuler à une place de titulaire chez les Diables rouges» (vidéo)

Hans Vanaken, le joueur du Club Bruges, a marqué les esprits cette semaine avec les Diables rouges.

Temps de lecture: 3 min

Auteur de deux buts lors du rassemblement des Diables rouges (un contre l’Irlande, et l’autre face au Burkina Faso), Hans Vanaken a encore marqué des points aux yeux de Roberto Martinez. Au gré des matches, il semble avoir gagné sa place pour la prochaine Coupe du monde. Ces dernières prestations sous la vareuse noire-jaune-rouge ont d’ailleurs poussé le sélectionneur à comparer Vanaken… à De Bruyne.

Dans le cadre de notre émission « En attendant le match », Jean-François Remy (Rédacteur en chef de VOO Sport), Emiliano Bonfigli (RTL Sport), Guillaume Raedts (journaliste expert Diables rouges) et Grégory Bayet (Chef des Sports pour Sudinfo et Le Soir) sont revenus sur cette thématique : Hans Vanaken doit-il être comparé à Kevin De Bruyne ?

Pour Jean-François Remy, son profil est très particulier : « Dans l’espace, c’est un joueur d’une intelligence assez rare. Et c’est la comparaison que Roberto Martinez a voulu faire. Il dit souvent cela concernant Kevin De Bruyne et Eden Hazard. Et il a le même avis concernant Hans Vanaken. Pour le coup, je suis assez d’accord également. Parce que, même s’il n’est pas extrêmement rapide, il peut compenser la vitesse athlétique par une vitesse de pensée. Il pense, il voit plus vite que les autres. Après tout ce qu’il a fait, je trouve ça logique de le positionner comme un élément important de cette équipe. Maintenant, il reste à voir où on le met quand tout le monde est là. C’est un joueur précieux, car il ne perd pas de ballons. Il a cette capacité de jouer juste. À l’heure d’aujourd’hui, il peut postuler à une place dans le onze de base. À la place de qui ? Je ne sais pas, mais, ça, c’est le choix de l’entraîneur. »

« Une évolution chez les Diables »

Un avis partagé par Guillaume Raedts : « L’avantage de Vanaken est qu’il peut jouer dans l’entrejeu ou plus haut. Un peu comme De Bruyne. On peut éventuellement les faire permuter pendant un match. Ce qui peut être une arme pour déstabiliser les adversaires. Son évolution avec les Diables est intéressante. Il a reconnu, à demi-mot, avoir mal vécu l’Euro puisqu’il était souvent en tribune. Mais je trouve que son discours a changé depuis quelque temps. Au début, il se disait tout heureux d’être sélectionné et de pouvoir taper le ballon avec Kevin De Bruyne. Maintenant, il est toujours dans le groupe, mais surtout pour se faire une place. »

Comment du coup expliquer qu’un joueur de ce niveau évoluer toujours dans le championnat de Belgique. « Il a fait de très bons matches avec Bruges cette saison en Ligue des champions : face au PSG, Leipzig ou Manchester City notamment. Dans sa tête, il pense peut-être : ‘Je suis à Bruges, je joue la Ligue des champions et le titre en Belgique’. Si c’est pour aller dans un club du subtop en Premier League, est-ce intéressant ? », se demande Emiliano Bonfigli. Et Guillaume Raedts d’embrayer : « Il y a un an ou un an et demi, il y a eu l’une ou l’autre offre. Mais pendant tout un temps, il affirmait n’avoir reçu aucune offre de l’étranger. Ce qui pouvait paraître étonnant pour quelqu’un qui a gagné deux Souliers d’or, mais, parfois, le screening et les datas peuvent fausser la perception. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb