Accueil Sports Football Diables rouges

«Tout le monde peut battre tout le monde», «Il y aura un risque»: les Diables rouges prudents après le tirage de la Coupe du monde 2022

Toby Alderweireld et Thomas Meunier se sont exprimés après le tirage au sort de la Coupe du monde 2022.

Temps de lecture: 3 min

Depuis ce vendredi, les Diables rouges sont fixés. Ils affronteront le Canada, le Maroc et la Croatie dans le groupe F de la Coupe du monde 2022. Un tirage abordable mais qui demeure piégeux. Les joueurs de Roberto Martinez ne devront certainement pas présumer de leurs forces face à des adversaires valeureux et pétris de talents.

Interrogé par Het Laatste Nieuws, Toby Alderweireld, le défenseur belge d’Al-Duhail, se montrait prudent. « Ce ne sont pas des adversaires à sous-estimer. En dehors de la Croatie, ce sont des équipes que nous ne connaissons pas beaucoup », indiquait l’ancien joueur de Tottenham, qui ne voulait pas penser à l’éventuel huitième de finale contre l’Espagne ou l’Allemagne. « Nous devrons d’abord nous qualifier. Par le passé, beaucoup de grandes nations ne sont pas parvenues à le faire. Il n’y a pas véritablement de groupe de la mort dans cette Coupe du monde, ce qui signifie que tout le monde peut battre tout le monde. »

« Pas un groupe facile »

Thomas Meunier, qui n’a pas participé au rassemblement international cette semaine, était sensiblement du même avis que son coéquipier. « Notre groupe n’est pas insurmontable, mais c’est loin d’être un groupe facile », analysait le joueur de Dortmund dans les colonnes de L’Avenir. « Le Canada dispose d’une génération prometteuse, avec de vrais talents comme Alphonso Davies ou Jonathan David. Le Maroc a toujours été compétitif, avec de bons techniciens, et la Croatie, c’est un peu comme nous, une équipe à la moyenne d’âge assez élevée, une génération pour laquelle ce sera sans doute la dernière chance. Et faut-il rappeler qu’elle a disputé la finale de la dernière édition ? Il faudra qu’on se mette sous pression d’emblée. J’ai encore regardé récemment un documentaire sur le parcours de la France en 2002, quand elle n’avait pu se remettre de son échec d’entrée contre un Sénégal qui avait tout donné ce jour-là. On devra éviter le même genre de piège contre les Canadiens. Ce n’est pas comme en 2018, avec la Tunisie et Panama. Cette fois, il y aura un vrai risque d’entrée et on ne pourra pas se permettre d’entrer tranquillement dans le tournoi. »

Ce vendredi, Roberto Martinez avait aussi annoncé que ce tirage était « difficile ». « Ce sont des matches fantastiques à attendre, en raison des liens qui existent entre les différents pays. Le Maroc compte de nombreux joueurs ayant un lien avec la Belgique, le Canada a connu une bonne campagne de qualification et il y a aussi la Croatie, que nous connaissons bien depuis la Coupe du monde en Russie. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb