Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: la région de Kiev «libérée», une série d’explosions entendues à Odessa

Dans la région libérée de Kiev, notamment dans la ville de Boutcha, les habitants retrouvent des dizaines de cadavres, éparpillés dans la rue.

Temps de lecture: 3 min

Une série d’explosions ont été entendues dimanche matin à Odessa, principal port de l’Ukraine, sur la mer Noire, dans le sud-ouest du pays, a constaté un journaliste de l’AFP, mais elles n’ont pas fait de victime, selon l’armée ukrainienne. Les explosions, survenues vers 6h du matin, ont envoyé au moins trois colonnes de fumée noire et des flammes visibles, apparemment dans une zone industrielle.

Une employée d’hôtel du centre-ville a dit avoir entendu un avion, mais un militaire près du lieu d’une des frappes a affirmé qu’il s’agissait d’une roquette ou d’un missile. Anton Guerachtchenko, conseiller du ministre de l’Intérieur ukrainien, a écrit sur son compte Telegram : « Odessa a été attaquée depuis les airs. Des incendies ont été signalés dans certaines zones. Une partie des missiles a été abattue par la défense aérienne. Il est recommandé de fermer les fenêtres ».

Cette ville historique présente un caractère stratégique : dotée du plus grand port du pays, elle permet l’accès à la mer Noire au reste de l’Ukraine.

Un cessez-le-feu humanitaire ?

Un haut responsable de l’ONU tentera dimanche à Moscou d’obtenir un « cessez-le-feu humanitaire » en Ukraine, où de possibles exactions sur des civils ont été rapportées dans la région de Kiev, dévastée et reprise aux Russes par les Ukrainiens.

Les forces russes se retirent de villes-clés situées près de la capitale et de Tcherniguiv, dans le nord de l’Ukraine, pour se redéployer vers l’est et le sud dans le but de « garder le contrôle » des territoires qu’elles y occupent déjà, a confirmé l’Ukraine.

Plus d’un mois après le lancement de l’invasion russe, les localités d’« Irpin, Boutcha, Gostomel et toute la région de Kiev ont été libérées de l’envahisseur », a affirmé samedi la vice-ministre ukrainienne de la Défense, Ganna Maliar.

Mais les Russes, en se repliant « d’eux-mêmes » ou après des combats, laissent derrière eux « un désastre total et de nombreux dangers », a dénoncé le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, sur Facebook. « Les bombardements peuvent se poursuivre », a-t-il mis en garde, accusant aussi les militaires russes de « miner les territoires qu’ils quittent, des maisons, des munitions et même des cadavres ».

Des dizaines de cadavres

A Boutcha, une ville proche de Kiev, les corps d’une vingtaine d’hommes, dont l’un présente une large blessure à la tête, gisent dans une rue, éparpillés sur plusieurs centaines de mètres, a constaté un journaliste de l’AFP.

« Toutes ces personnes ont été abattues, tuées d’une balle à l’arrière de la tête », a assuré à l’AFP Anatoly Fedorouk, le maire de cette ville que les soldats ukrainiens ont repris aux russes, et où près de 300 personnes ont été enterrées « dans des fosses communes ».

UKRAINE-RUSSIA-CONFLICT

« Dans certaines rues, on voit 15 à 20 cadavres sur le sol » mais « je ne peux pas dire combien il y en a encore dans des cours, derrière les palissades », a poursuivi le maire. Plusieurs personnes retrouvées mortes ont les mains attachées par une bande de tissu blanche, utilisée pour montrer qu’elles n’avaient pas d’armes, a encore raconté M. Fedorouk.

Boutcha et la ville voisine d’Irpin, rendues méconnaissables par les bombardements, ont été le théâtre de certains des combats les plus féroces depuis que la Russie a attaqué l’Ukraine le 24 février, quand les soldats russes tentaient alors d’encercler Kiev.

UKRAINE RUSSIA CONFLICT (2)

Toujours près de la capitale, le corps d’un photographe ukrainien chevronné, Maks Levine, a été retrouvé tué par balle après le retrait de troupes russes, ont annoncé samedi les autorités ukrainiennes. Pour le parquet ukrainien, il a été victime de tirs de soldats russes.

Une image d’un quartier résidentiel de Borodyanka pris le 3 mars dernier par le photographe Maksim Levin pour Reuters.
Une image d’un quartier résidentiel de Borodyanka pris le 3 mars dernier par le photographe Maksim Levin pour Reuters.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Debersaques Bart, dimanche 3 avril 2022, 14:36

    Le Fasciste Russe va essayer de prendre la cote entier de l'Ukraine. Il faut lui en empêcher!

  • Posté par Desmet Marc, dimanche 3 avril 2022, 9:18

    Le vent tourne... Repli stratégique ou débandade? Des milliers de jeune Russes tués, la population va elle enfin "savoir ou voir la vérité? La "grande fête" du premier mai sur la place rouge, sera rouge... SANG! Le parti communiste va t-il laisser un fou aux commandes?

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, dimanche 3 avril 2022, 12:27

    Hélas, contrairement à l’époque de l’URSS où le Premier Secrétaire devait rendre des comptes au comité central, Poutine ne doit rendre de comptes à personne.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, dimanche 3 avril 2022, 11:38

    Qu'est-ce que le parti communiste à encore à dire en Russie ? Rien.

Sur le même sujet

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une