Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: des dizaines de cadavres découverts, Charles Michel dénonce les «atrocités» de l’armée russe

Les Russes ont complètement quitté la région de Kiev. Les autorités ont pu rentrer dans les villes de Boutcha et Irpin, où des dizaines de corps ont été retrouvés, éparpillés dans la rue.

Temps de lecture: 3 min

Le président du Conseil européen, Charles Michel, a accusé dimanche l’armée russe d’avoir commis des « atrocités » dans la région de Kiev, réclamant plus de sanctions à l’encontre de Moscou.

« Choqué par les images obsédantes des atrocités commises par l’armée russe dans la région libérée de Kiev », a écrit M. Michel sur Twitter, en mentionnant le hashtag « #BuchaMassacre », du nom de la localité ukrainienne reprise aux Russes, où près de 300 personnes ont été enterrées dans des fosses communes.

« L’UE aide l’Ukraine et des ONG à rassembler les preuves nécessaires pour des poursuites devant les cours internationales », a précisé le président du Conseil européen. « Plus de sanctions et d’aide de l’UE sont en chemin », a-t-il ajouté.

Un vrai « massacre »

L’Ukraine a dénoncé dimanche un « massacre délibéré » imputé aux Russes à Boutcha, au lendemain de la découverte de nombreux cadavres dans cette ville au Nord-Ouest de Kiev.

« Le massacre de Boutcha était délibéré. Les Russes veulent éliminer autant d’Ukrainiens qu’ils le peuvent. Nous devons les arrêter et les mettre dehors. J’exige de nouvelles sanctions dévastatrices du G7 MAINTENANT », a-t-il écrit sur Twitter.

« Région de Kiev. L’enfer au XXIe siècle. Les corps d’hommes et de femmes qui ont été tués avec les mains liées. Les pires crimes du nazisme sont de retour en Europe. Ceci a été fait délibérément par la Russie », a twitté de son côté un conseiller de la présidence ukrainienne, Mykhaïlo Podoliak.

L’AFP a vu samedi les corps sans vie d’au moins vingt hommes portant des vêtements civils gisant dans une rue de Boutcha. L’un des hommes avait les mains liées et les cadavres étaient éparpillés sur plusieurs centaines de mètres.

Attention, contenu sensible :

Le vice-chancelier et ministre allemand de l’Economie, Robert Habeck, a dénoncé lui aussi un « terrible crime de guerre » perpétré à Boutcha, et a souhaité que de nouvelles sanctions économiques soient adoptées par les pays de l’UE contre la Russie.

« Ce terrible crime de guerre ne peut pas rester sans réponse », a affirmé l’écologiste au journal allemand Bild. « Je pense qu’un renforcement des sanctions est indiqué. C’est ce que nous préparons avec nos partenaires de l’UE », a-t-il ajouté.

Des maires enlevés par les Russes

Onze maires et dirigeants d’administrations locales d’Ukraine sont toujours en captivité après avoir été enlevés par les troupes russes, a annoncé dimanche la vice-Première ministre ukrainienne, Iryna Verechtchouk.

« A ce jour, onze chefs de communautés locales des régions de Kiev, Kherson, Kharkiv, Zaporojie, Mykolaïv et Donetsk sont en captivité », a-t-elle déclaré dans un message vidéo publié sur son compte Telegram.

« Nous en informons le Comité international de la Croix-Rouge, l’ONU, toutes les organisations possible comme pour les autres civils disparus », a-t-elle ajouté en demandant « à tous de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour leur retour ».

Elle a par ailleurs annoncé que la responsable du village de Motyjine, à l’ouest de Kiev, « a été tuée en captivité » par les troupes russes. L’enlèvement d’Olga Soukhenko et son mari, également retrouvé mort samedi, avait été annoncé le 26 mars par le parquet ukrainien.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

27 Commentaires

  • Posté par Delpierre Bernard, lundi 4 avril 2022, 13:07

    @Collin liliane, de ma part il n'y a certainement aucun attrait que ce soit pour l'URSS ou pour le communisme mais l'histoire reste l'histoire et n'a pas empêché De Gaulle de recevoir aussi Adenauer à l'Elysée déjà en 1963 alors que ce dernier gouvernait un pays qui rejetait toute vision de son horrible passé avec des gens au moins aussi coupables que les tenants du goulag et qu'il avait innocemment lâché cette expression:" quand on n'a pas d'eau propre , on travaille avec de l'eau sale" (sic) mais comme son pays s'était déjà relevé alors que la France était encore en convalescence, il s'est dit pourquoi pas obtenir la libération du chef de la Gestapo en France , Oberg , chef de Barbie dont il avait couvert toutes les horreurs... C'est beau cet aplatissement devant une telle demande rencontrée illico et puis si vous avez raison de relever le pacte germano-soviétique, vous auriez pu ajouter les efforts antérieurs mais vains de l'ambassadeur Maiski à Londres (soutenu par son ministre Livitnov( juifs tous les deux), pour avec son homologue parisien obtenir des deux puissances alliées un accord contre Hitler; je vous épargne le récit long et alambiqué de leurs efforts entravés par le fanatisme des Fox et Halifax, la complaisance plus que suspecte de Chamberlain ainsi que le zèle anti -communiste de Bonnet à Paris qui avait succédé au malheureux Barthou assassiné et" last but not least" les freins mis par la Pologne à cette alliance , vu les antécédents avec La Russie....car en cas de guerre déclenchée à l'Ouest elle aurait dû laisser les troupes russes traverser leur pays pour attaquer les troupes allemandes, ce qui sera réalisé ensuite mais en des circonstances dramatiques pour ce pays.

  • Posté par Delpierre Bernard, dimanche 3 avril 2022, 17:15

    @Collin liliane, Churchill peu suspect de sympathie à l'égard du bolchevisme ni d'ailleurs de la Russie disait de cette dernière que c'était un" ours aux narines bouchées", signifiant ainsi la nécessité pour ce pays d'avoir accès aux mers et de sa part c'était une analyse fondée. De plus ce pays aux immenses frontières terrestres et donc souvent en proie à des craintes d'invasion frisant la paranoïa mérite toutefois plus que l'injure proférée par Obama le traitant de puissance régionale" (sic) et l'incroyable faute commise par les responsables de nos pays absents de manière réitérée à Moscou pour y commémorer la victoire sur l'Allemagne nazie; peut-être faut-il se remémorer ce que la libération doit à l'armée rouge et donc que le débarquement de 1944 n'aurait sans doute pas réussi ou alors au prix de pertes énormes si les troupes allemandes (environ 80% luttaient sur le front de l'est) avaient pu divertir à l'Ouest une partie de leurs effectifs.... Et même si on ne refait pas l'histoire , la politique c'est aussi tenir compte des sensibilités et susceptibilités de chacun sans pour autant faire preuve d'un quelconque complaisance à l'égard des actes criminels d'où qu'ils viennent.

  • Posté par collin liliane, lundi 4 avril 2022, 1:48

    Si l'URSS a bien contribué à la déroute du nazisme, avec les USA, c'est grâce à ces derniers que nous avons échappé au triste sort des "pays frères" qui ont ployé pendant 40 ans sous le joug soviétique. Et il est normal qu'il ne soit venu à l'esprit de personne de sensé de se rendre dans un pays totalitaire pour aller fêter la victoire des soviets avec le "petit père des peuples" responsable entre autre de la création des goulags et de l'horrible famine ukrainienne qui a provoqué plus d'un million de morts. . N'oublions pas non plus le Pacte russo-germanique qui a laissé le champ libre à Hitler pour envahir la Pologne, sans crainte d'une réaction soviétique. L'URSS ne s'est d'ailleurs battue contre Hitler que parce qu'elle a été directement attaquée sur son territoire. Sinon, elle n'aurait pas bougé, car ce n'est certes pas l'idée de défendre la démocratie qui pouvait l'amener à combattre. Par contre, l'idée de s'offrir dans la foulée quelques colonies européennes ne lui a certainement pas déplu.

  • Posté par Delpierre Bernard, dimanche 3 avril 2022, 15:33

    En occident quand un responsable politique confère le caractère inadmissible ou intolérable à un acte de guerre, il faut en fait entendre par là que c'est "tolérable et admissible" faute de voir les actes rejoindre les postures incantatoires...Il n'y a pas de guerre propre, encore une allégation stupide proférée par les américains sous l'ère de Bush , très grand criminel de guerre en Irak dont les mensonges ignobles n'ont été rejetés que par la seule France de Chirac, alors avant de juger , restons prudents et examinons aussi les provocations imbéciles à l'encontre de la Russie , lesquelles sans excuser l'agression donneront une autre tonalité au discours ambiant; à propos, sous l'empire de Nicolas II, la Crimée en faisait partie sans que cela ne dérange les puissances occidentales petites ou grandes...

  • Posté par collin liliane, dimanche 3 avril 2022, 15:46

    Quelles provocations imbéciles à l'encontre de la Russie?? Par ailleurs, si Bush aurait effectivement dû passer devant un tribunal international, en quoi cela excuse-t-il Poutine et empêche-t-il de dire que sa sanglante agression est inadmissible? Quant à Nicolas II, cela remonte à plus de 100 ans. Les critères ont évolués depuis.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une