Accueil Guerre en Ukraine

Civils massacrés dans la région de Kiev: la Russie suspectée de «crimes de guerre»

Les corps découverts à Boutcha « soulèvent de sérieuses questions quant à d’éventuels crimes de guerre », estime l’ONU, qui va enquêter.

Temps de lecture: 2 min

Les Nations unies ont estimé dimanche que la découverte de fosses communes à Boutcha en Ukraine après le retrait des forces russes soulevait de sérieuses questions quant à de « possibles crimes de guerre », soulignant l’importance de conserver toutes les preuves. « Ce que l’on sait à ce jour soulève clairement des questions sérieuses et inquiétantes sur de possibles crimes de guerre et de graves violations du droit international humanitaire », a déclaré le bureau des droits de l’Homme de l’ONU.

L’Ukraine a accusé dimanche la Russie de « génocide », affirmant avoir retrouvé les corps de 410 civils dans la région de Kiev récemment reprise aux forces de Moscou.

Dans la seule ville de Boutcha, au nord-ouest de Kiev, près de 300 personnes ont été enterrées dans des fosses communes, selon les autorités ukrainiennes.

L’ONU à la recherche de preuves

Le bureau des droits de l’Homme des Nations unies a déclaré que son personnel sur le terrain n’avait pas encore été en mesure de vérifier ces affirmations. « Nous sommes très préoccupés par les photos et les vidéos disponibles, y compris les images de corps avec les mains liées dans le dos », a-t-il cependant ajouté. Il n’a dans le même temps pas exclu que « des corps de soldats ukrainiens ou russes tués pendant les hostilités » figurent parmi les « quelque 300 cadavres que les autorités de la ville disent avoir retrouvés et enterrés ».

« Les civils décédés de causes naturelles, de crises cardiaques ou d’autres problèmes de santé déclenchés par le stress et le manque d’accès aux médicaments et à l’aide médicale au cours du mois dernier, pourraient également faire partie des personnes retrouvées mortes dans les rues de la ville », a-t-il ajouté. Mais compte tenu de la possibilité que des crimes de guerre aient été commis, l’ONU a estimé qu’il était important « d’exhumer et d’identifier tous les corps » afin d’établir les causes exactes de décès. « Il est également important de prendre toutes les mesures pour assurer la préservation des preuves », a souligné l’ONU.

À lire aussi Guerre en Ukraine: pour Joseph Stiglitz, «la dépendance à Poutine nous coûtera cher»

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, mardi 5 avril 2022, 0:19

    Rappelez-vous ce qui avait été constaté aux premiers jours de ce conflit : TOUS; je répète, TOUS les complotistes ... se sont rangé du côté des Russes!! Pourquoi ? >>> Simplement car ce sont les mêmes TROLLS de la ferme cybernétique à Poutine ! Toujours les mêmes noms à répétition (depuis les Giefvan ; Peeters; les Ernotte; les Adolf; Vigneron Anne; Dedecker; etc; etc) SANS AUCUNE EXCEPTION svp ! Arrêtez donc de vous battre contre ces épouvantails immatériels; inconsistants et interchangeables, ad infimum !

  • Posté par Smyers Jean-pierre, lundi 4 avril 2022, 14:07

    Pouvez-vous m'aider? Je ne retrouve pas l'information selon laquelle la Russie a demandé l'intervention d'une mission d'enquête internationale.

  • Posté par Giefvan Agathe, lundi 4 avril 2022, 1:11

    Informez vous sur des medias indépendants. Le Soir filtre les infos. Par exemple, il ne parle pas de ces prisonniers de guerre russes torturés et massacrés par les Ukrainiens. Deux poids deux mesures...

  • Posté par STORDIAU Pierre, mardi 5 avril 2022, 19:43

    Pas de chance pour les complotistes de la désinformation : avec les satellites (officiels et privés) ON VOIT TOUT !! Évidemment : quand les "médias indépendants" ... sont "Russia-Today" et "Sputnik" ! Ha! Ha! Ha!

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, lundi 4 avril 2022, 6:07

    Ceux que <Pe(e)ters le toXique> (par exemple) "racle" consciencieusement...

Plus de commentaires

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une