Accueil Belgique Politique

Analyse: Didier-le-Flingueur, le retour

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Depuis des mois, Didier Reynders jouait son rôle de ministre des Affaires étrangères avec application. Parcourant le monde et apparaissant au pays surtout dans les moments gouvernementaux importants, comme les négociations budgétaires ou la gestion des attentats. Il mesurait ses déclarations politiques et avait quelque peu délaissé la guéguerre avec les adversaires, lui pourtant peu avare de bons mots et de phrases qui fâchent.

Mais depuis quelques jours, le vice-Premier libéral est de nouveau en mode attaque. Il se relance avec délectation sur la scène belge pour tacler son meilleur ennemi : la gauche. Qu’elle prenne la forme du PS, des syndicats ou d’Ecolo.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs