Accueil Culture Musiques

Ensembles Correspondances: faste et finesse

De Lalande, Grands Motets

Fiche - Temps de lecture: 1 min

Durant près de 40 ans, Michel-Richard de Lalande fut l’incontournable musicien de Louis XIV, de l’intimité de sa vie privée aux fêtes religieuses ou dynastiques pour lesquelles il écrivit pas moins de 77 « Grands Motets ». Sébastien Daucé, qui est ici chez lui, en a choisi trois qu’il magnifie avec son Ensemble Correspondances : le majestueux « Misere », traditionnellement exécuté au cours de la semaine sainte, un « Dies Irae », écrit pour les obsèques de la dauphine Marie-Christine de Bavière et qui fut ensuite retravaillé pour d’autres décès à la cour et un « Veni creator », utilisé à la cour de France pour les cérémonies de l’ordre du Saint-Esprit. Le tout servi avec un mélange de faste et de finesse qui donne vie à une étiquette réputée rigoureuse.

harmonia mundi

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une