Accueil Société

Météo: l’Europe de l’Ouest est «lessivée»

Plus de la moitié des précipitations mensuelles sont tombées à Uccle en un seul jour, ce lundi 30 mai. Allemagne et France vivent des crues spectaculaires. La faute au réchauffement du climat ? La conclusion n’est pas évidente.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

En langage pudique, on dira que la fin du mois de mai fut particulièrement humide. En ce désormais fameux lundi 30 mai, 35,7 mm de pluie ont lessivé la commune d’Uccle. Soit la moitié de la pluviosité du mois (78,3 mm) en une seule journée. A titre de comparaison, la normale mensuelle est de 66,5 mm.

On se prendrait volontiers à claironner que la situation est exceptionnelle. Et pourtant, il n’en est rien. « Le type de configuration météorologique de ces derniers jours, fait d’averses et de cellules orageuses, n’est pas exceptionnel en saison estivale. Si la situation n’est pas inédite, ses conséquences sont toutefois remarquables », commente Fabian Debal, prévisionniste en chef à l’IRM.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Vrai ou faux: les chiffres de Sciensano sont-ils pollués par des patients qui ne sont pas malades du covid?

Plutôt vrai. Si les admissions à l’hôpital ne recensent que des patients qui souffrent du covid, le nombre total de lits occupés dans les unités covid des hôpitaux belges inclut une partie de malades positifs au virus, mais admis pour une autre raison. Un phénomène que Sciensano ne peut pas chiffrer, mais qui n’est pas anecdotique vu la forte circulation d’omicron en ce moment.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs