Accueil Société

Bruxelles passe à la zone basse émission

A la recherche d’air pur, la Région bruxelloise veut bannir les voitures les plus polluantes. L’idée d’une zone basse émission s’impose, comme dans des centaines d’autres villes en Europe.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

A partir de 2018, les véhicules les plus polluants seront bannis de tout le territoire de la Région bruxelloise. Les modalités précises doivent encore être affinées, mais, nous confirme-t-on à plusieurs sources, le principe est acquis au niveau du gouvernement bruxellois. Il s’agit, dans un premier temps, de cibler les véhicules Euro 1, puis de limiter l’accès des Euro 2 à la Région. Voitures, camionnettes, camions sont visés par le dispositif, toutes les motorisations sont concernées. Les deux roues et les « ancêtres » ne seraient pas concernés par la mesure.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Enquête Info «Le Soir»: le Qatar soupçonné de corruption en plein cœur de l’Europe

Quatre interpellations et 16 perquisitions ont été réalisées ce vendredi à Bruxelles dans le cadre d’une vaste enquête anticorruption menée par le parquet fédéral. Un ancien eurodéputé et le patron de la Confédération internationale des syndicats ont été privés de liberté, soupçonnés d’avoir reçu les faveurs du Qatar. Révélations du « Soir » et de « Knack ».

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs