Accueil Monde Europe

Guerre en Ukraine: les mensonges russes ont trouvé des alliés sur les réseaux sociaux

Le massacre de Boutcha marque un point de bascule dans la désinformation russe, désormais totalement décomplexée. Et s’appuyant sur un écosystème aussi tentaculaire que vaporeux de comptes conspirationnistes.

Article réservé aux abonnés
Responsable du pôle Multimédias Temps de lecture: 3 min

La tactique narrative est en tout point similaire : nier en bloc, décrédibiliser, accuser l’ennemi de manipulation, pointer un prétendu trucage, prétendre au coup monté… Quoi qu’il en coûte, même tenter de dissimuler des crimes de guerre. Ces parades, peu crédibles, étaient devenues familières en réponse aux allégations de bombardements en Syrie, à la destruction de l’avion de ligne MH17 dans l’est de l’Ukraine le 17 juillet 2014, aux empoisonnements ou aux actes de violence visant des civils tchétchènes dans les années 1990 et 2000. Cette fois, à Boutcha, Moscou enfonce le clou de manière totalement décomplexée. En instrumentalisant un reportage de la télévision ukrainienne (espresso.tv) pour répandre le mythe selon lequel la découverte de corps de civils ukrainiens serait une mise en scène.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

34 Commentaires

  • Posté par Grailet Michel, mercredi 6 avril 2022, 18:08

    Je suis entrain de faire la même chose que les russes.mentir dans tous les projets concernant la Russie. Dans trois semaines l'oxygène va manquer en Russie.avec la concequence que tout le peuple russe va disparaitre en une seule fois.du jamais vu dans notre monde civilisé.la faute aux dirigeants russe et à l'église orthodoxe de Russie de pas avoir prévu le renouvellement de l'air de leur pays.ne sachant pas parler russe je ne sais pas prévenir le peuple russe de la catastrophe imminente dans les 3 semaines à venir

  • Posté par STORDIAU Pierre, mercredi 6 avril 2022, 20:48

    ... est-ce bien vrai ?

  • Posté par STORDIAU Pierre, mercredi 6 avril 2022, 11:56

    "Trolls de la désinformation" de la guerre cybernétique Russe >>> cfr les spécimens de la "ferme à Trolls" (les "L. J" ; Mornard Pascal ; Dedecker; Peeters; Ernotte; Adolf le-fcuk-checker; Vigneron Anne; etc. etc...). Amusant aussi de constater que les mêmes COMPLOTISTES, qui criaient hier au viol des « Libertés » pour devoir suivre de simple mesures anti-covid >>> acceptent sans vergogne les meurtres et les viols des milliers de femmes et d’enfants en Ukraine !?? D’où ma conclusion qu’il ne peut s’agir « d’humains » … mais de TROLLS !!

  • Posté par Haegelsteen Philippe, mercredi 6 avril 2022, 9:01

    Il faudra toujours défendre la liberté d'expression, c'est une valeur essentielle de nos démocraties occidentales. Cela ne doit pour autant pas garantir l'irresponsabilité pénale et l'impunité de ceux qui répandent des théories, des propos et d'écrits nauséabonds et collaborationnistes. La Justice devra faire son œuvre et frapper d'infamie leurs auteurs sinon c'est au nom de la liberté d'expression que pourront se répandre les théories les plus abjectes.

  • Posté par c007HTL, mercredi 6 avril 2022, 6:36

    @LJ...quelques images d'Épinal du touriste de base en Russie et vous voilà devenu un fan de Poutine. A défaut d'aller serrer des vis en Russie, vous pourriez vous documenter. Les analyses sérieuses et objectives ne manquent pas.

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs