Accueil Économie

Sécurité alimentaire: comment la Belgique gère le risque

Depuis 2000, l’Agence pour la sécurité de la chaîne alimentaire veille à ce que notre assiette ne nous fasse pas courir de risque pour notre santé. Les producteurs sont mis à contribution.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 2 min

En Belgique, c’est à l’Agence fédérale de la sécurité alimentaire (Afsca), active depuis 2000, qu’il revient de s’assurer que tout ce que nous mangeons ne présente aucun risque pour notre santé. Mais, bien entendu, l’Afsca ne peut pas avoir un œil en permanence sur les 158.000 entreprises actives dans l’alimentation. Dès lors, notre sécurité alimentaire repose en partie sur les producteurs, les transformateurs et les distributeurs, contraints légalement de mettre en place et de faire correctement fonctionner un système d’auto-contrôle. Destiné à s’assurer les denrées ne présentent aucun danger pour la santé des consommateurs, cet auto contrôle est soumis au... contrôle de l’Afsca.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs