Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: «Je suis un civil, ne tirez pas»… et cinq coups de feu ont retenti

Les cadavres s’amoncellent à Boutcha dans une tranchée ouverte devant l’une des églises de la ville. « Les Russes sont des barbares inhumains », affirme un homme en racontant l’assassinat de l’un de ses voisins.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

Sasha, Kola, Pavel, Oleg… Les habitants dressent peu à peu la liste des horreurs, donnant un visage au drame. Etablir l’identité des habitants dont les cadavres ont été découverts après le départ des troupes russes, jeudi dernier, dans cette bourgade proche de Kiev est un processus douloureux mais nécessaire. Un jour viendra le temps d’enquêter sur ce qu’il s’est passé. Certains d’entre eux ont été tués de sang-froid, d’une balle à bout portant alors qu’ils avaient les mains liées, comme l’ont dénoncé les autorités ukrainiennes et comme l’ont observé certains témoins. Pour Moscou, tout cela n’est qu’un montage.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par L. J., vendredi 8 avril 2022, 12:58

    Tous attachés avec le même bout de tissu blanc immaculé au bout de 5 jours et sans aucune flaque de sang autour des cadavres. Les russes sont vraiment des gens propres

  • Posté par L. J., vendredi 8 avril 2022, 12:58

    Tous attachés avec le même bout de tissu blanc immaculé au bout de 5 jours et sans aucune flaque de sang autour des cadavres. Les russes sont vraiment des gens propres

  • Posté par Desplanques Claude, mercredi 6 avril 2022, 20:14

    Faut-il rappeler les exactions des troupes allemandes lors de l'invasion en 1914 (voir, proche de moi, les mémoires de Dinant ou de la région de l'est de Liège) ? Mais il semble bien qu'ici (je ne peux pas croire que les services de propagande ukrainiens seraient des champions de l'intox au point de générer autant de témoignages concordants) des éléments de l'armée russe ont reculé les limites de l'horreur connue en Europe depuis des siècles. J'ai bien dit "des éléments de l'armée russe" car j'ose croire que les Russes (les gens normaux dans des conditions normales) ne sont pas plus bestiaux que nous. Aucune animosité de ma part vis-à-vis des Russes. Mais ce qui s'est passé (et qui, hélas, se passe probablement encore) exige enquête, condamnation et punition (car "condamnation" est un mot bien creux : "punition", par exemple reconstruction et indemnisation, serait beaucoup plus opportun).

  • Posté par L. Jean-Christophe, mercredi 6 avril 2022, 20:18

    Oradour-Sur-Glane... 643 mort, bien moins que le massacre Russe...

  • Posté par L. Jean-Christophe, mercredi 6 avril 2022, 19:07

    Quel désastre... Les mots me manquent...

Plus de commentaires

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs