Accueil Guerre en Ukraine

Roberta Metsola, présidente du Parlement européen: «Si l’Ukraine tombe, ça ne s’arrêtera pas là»

La présidente du Parlement s’est rendue en Ukraine vendredi dernier. Elle était la première dirigeante d’une institution de l’Union européenne à se rendre dans le pays depuis le début de la guerre.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 8 min

La présidente (PPE) du Parlement européen était à Kiev vendredi dernier. Première dirigeante des institutions européennes à se rendre en Ukraine depuis le début de la guerre, avant Ursula von der Leyen et Josep Borrell, attendus par le président Zelensky dans les prochaines heures. Roberta Metsola s’y est entretenue avec le président du Parlement, les chefs de groupe, ainsi que le Premier ministre.

Pourquoi avez-vous décidé d’aller en Ukraine ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

40 Commentaires

  • Posté par Vanloo , mercredi 13 avril 2022, 18:29

    Mr Frissen votre mémoire est très très sélective, vous prenez juste à la carte les éléments qui vous confortent vos idées à l'exclusion des autres. En Histoire on prend tout les faits en compte même les plus désagréables. Le pacte germano soviétique un chef d'oeuvre absolu de cynisme politique, d'accord, mais n'oublier pas les accords de Munich un chef d'oeuvre de lâcheté (franco-anglais) qui ont grandement contribuer à la naissance ultérieure de ce fameux pacte Faire passer Stepan Bandera pour un simple nationaliste c'est un peu gros comme ficelle, on peut y rajouter alors Franco, Pétain , Salazar Pinochet et de l'autre côté du spectre politique Mao, Shubas Chandra Bose, Sukarno De plus nulle part je n'ai nié les souffrances passée du peuple ukrainien . Et que vous l'admettiez ou pas sans les millions de soldats morts de l'armée rouge soviétiques , nous serions sous la botte nazie C'est facile de faire table rase du passé et ne voir que l'histoire immédiate et vous m'accusez de relativisme un peu culotté.......

  • Posté par Vanloo , dimanche 10 avril 2022, 22:02

    Bravo Monsieur L.J. pour votre analyse cohérente, mais vous n'arriverez par à convaincre la petite clique sur ce forum qui ne voit le monde qu'en noir (le peuple russe) et blanc (le peuple ukrainien). Tout argument qui sort de leur zone de confort mental est immédiatement rejeté sans aucune analyse historique sérieuse , sans même parler de l'usage sans retenue d'insultes et autres noms d'oiseaux pour leurs contradicteurs; probablement des partisans de Donald Trump et ses méthodes. Enfin il y a la réalité historique : Stepan Bandera qui est célébré comme un héros par la droite et extrême droite en Ukraine était pourtant bien un "Degrelle" ukrainien. En 2021 un sondage estimait que 32% des ukrainiens approuvait son oeuvre. Beaucoup d'images d'archives militaires allemandes de 1941 montrent le "bon accueil" reçus par leurs troupes, offert une partie importante de la population ukrainienne qui a aussi participé à la chasse aux juifs.

  • Posté par Frissen JM, dimanche 10 avril 2022, 23:16

    Vous qui semblez être plus malin que les autres et connaître l'Histoire, vous semblez oublier le Pacte Molotov-Ribbentrop qui montre que Staline collaborait avec les Nazis entre 1939 et 1941; ce même Staline qui avait fait mourir de faim 5 millions d'Ukrainiens entre 1932 et 1933. Vous attendiez sans doute que les gens qui ont souffert du bolchévisme se prosternent devant l'URSS de ce boucher géorgien ? Evidemment qu'il y a eu des bataillons de nationalistes ukrainiens et des gens qui, comme Bandera, luttaient pour l'indépendance de leur pays. Mais quel est le rapport avec la lutte actuelle d'un peuple qu'un nazi au Kremlin veut exterminer ? Aucun. Du vent, comme d'habitude ; du relativisme comme d'habitude ; des comparaisons qui n'ont ni queue ni tête... comme d'habitude

  • Posté par Dr Mi, dimanche 10 avril 2022, 6:26

    Le maître du Kremlin entraîne son pays dans le chaos. L'armée russe montre ses limites. Mais la santé mentale du maître du Kremlin est inquiétante et permet toute les supputations. L'OTAN est notre seule soupape de protection et prouve bien son importante utilitée ce qui dérange pas mal de monde sur ce forum lol

  • Posté par L. J., vendredi 8 avril 2022, 12:56

    Bravo Madame d’être allé la bas et d’avoir mis votre vie en jeu pour discréditer une fois de plus les institutions européennes. Qui représentez vous ? Certainement ps moi ni la plupart des européens qui ne veulent certainement pas un conflit avec la Russie. Qu’allez vous exciter les foules en ce moment. C’est la première fois que j’entends parler de vous et c’est pour une con… monumentale. Vous êtes instrumentalisée et vous ne vous en rendez pas compte. Bien sûr que cette guerre est horrible et doit cesser mais 1/ ou étiez vous lorsque les mêmes personnes au meme endroit exactement ou vous avez pris la parole déclaraient qu’ils fallaient tuer les enfants russophones 2/ la poursuite du conflit est inévitable à cause de gens comme vous. N’avez vous pas vu les vidéos d’exécutions de soldats russes ? Pourquoi ne demandez vous pas une enquête internationale sur ces crimes de guerre ? Pourquoi n’y a t’il pas d’enquête indépendante sur les massacres de Bourga ? Vous auriez pu dire ceci devant la Rada. Vous en vous êtes même pas rendu compte que vous passiez avenue Stéphan Bandera en vous rendant au parlement. Je propose que l’avenue du cinquantenaire a Bruxelles que vous devez utiliser régulièrement soit débaptisée pour un joli nom genre Division SS Wallonie par exemple. Vous avez été manipulée. vous faites honte à votre titre et aux citoyens européens qui ont voté pour vous et le parti qui vous a mis en place.

Plus de commentaires

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs