Accueil Guerre en Ukraine

La méfiance envers les USA nourrit les réticences de l’Amérique latine

Entre opposition à l’impérialisme américain et pragmatisme économique, le cœur des latinos balance.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Dans le camp progressiste latino-américain, personne n’a oublié le soutien apporté par les Etats-Unis, dans les années 70, aux dictatures qui ont écrasé toute tentative d’instaurer un pouvoir de gauche, du Brésil au Chili en passant par la Bolivie ou le Paraguay.

Difficile donc pour de nombreux dirigeants et de larges pans de l’opinion de soutenir les USA quand ils condamnent fermement la guerre déclenchée par Moscou. Cette gauche latino voit aussi dans la Russie – et dans la Chine – des partenaires pour construire le monde multipolaire auquel elle aspire, à l’opposé de l’ex-domination sans partage de Washington sur la région.

Le pouvoir de Poutine n’a pourtant pas grand-chose de progressiste…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par dams jean-marie, jeudi 7 avril 2022, 18:29

    Faudra se souvenir de tous ceux qui soutiennent Poutine ! Aucune guerre n'est propre mais ce qui se passe ici en 2022 est le paroxysme ! Des barbares !!

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs