Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: au poste-frontière de Medyka, des mineurs en proie aux trafiquants

« Ils risquent de tomber aux mains de réseaux d’exploitation sexuelle. » A la frontière entre la Pologne et l’Ukraine, les mineurs fuyant la guerre sont la proie des trafiquants. Si l’on en croit certaines associations, « 200.000 enfants sont en danger, et 200 enquêtes ont déjà été ouvertes. »

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Medyka, Pologne, frontière avec l’Ukraine, 42e jour de guerre. Une femme et quatre jeunes filles sortent du bureau de douane. Elles regardent autour d’elles, indécises : des deux côtés de la route, des bénévoles offrent leur aide aux réfugiés qui n’ont pas de parents qui les attendent et ne savent pas comment rejoindre le centre de premiers secours de Przemysl, à 20 kilomètres de là. Personne ne vérifie l’identité de ces bénévoles. Tandis que beaucoup arrivent à Medyka via le bouche-à-oreille sur les réseaux sociaux, d’autres sont membres d’associations laïques ou religieuses. Un couple d’une cinquantaine d’années attend avec une pancarte à la main : « Jw.org », des Témoins de Jéhovah. Tous proposent le gîte et le couvert aux réfugiés, puis les emmènent en voiture vers des destinations inconnues. Cela fait des semaines que la scène se répète, sans aucun contrôle. Aujourd’hui, cependant, on constate que la ville de Medyka est devenue l’une des plaques tournantes d’un drame né de la guerre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Grailet Michel, vendredi 8 avril 2022, 19:51

    Certaines personnes comme les trafiquants de personnes ne valent pas plus que Poutine. incroyable d'entendre et de lire vos reportages. Incompréhensible et honteux.alors que tant de personnes aident ce pays comme l'Ukraine.

  • Posté par Grailet Michel, vendredi 8 avril 2022, 19:46

    Certaines personnes comme les trafiquants de personnes ne valent pas plus que Poutine. incroyable d'entendre et de lire vos reportages. Incompréhensible et honteux.alors que tant de personnes aident ce pays comme l'Ukraine.

  • Posté par Lerusse Marcel, vendredi 8 avril 2022, 10:14

    Mineur est dans le titre un adjectif de enfants.Et il y a beaucoup de sortes de trafics. Beaucoup d'imprécisions dans les titres !

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs