Accueil Monde France

Karim Benzema, un bel opportunisme

Exclu de l’Euro à cause de l’affaire de la « sex-tape », l’attaquant du Real, dans une interview à Marca, profite de l’assist d’Eric Cantona pour invoquer, de but en blanc, le racisme comme raison de sa mise à l’écart.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 4 min

La non-sélection pour l’Euro de Karim Benzema – injustifiable au plan strictement sportif ou de sa relation avec l’équipe nationale, 84 sélections – est une bombe à retardement pour la tranquillité de Didier Deschamps, et, par effet de rebond, de son groupe. A ceci près qu’il s’agit d’une impression de l’extérieur et que, de l’intérieur, nul ne peut mesurer à quel point cette situation affecte(ra) les Bleus, voire, au contraire, les rendra encore moins solidaires.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Dominique Borsu, jeudi 2 juin 2016, 14:55

    Il devrait plutôt faire profil bas et rentrer dans le rang, a la place de cela il crie au racisme. Vraiment tres con comme mec..

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs