Accueil Présidentielle 2022

Un deuxième tour Macron-Le Pen: voici pourquoi la revanche est historique

Temps de lecture: 1 min

Le président sortant Emmanuel Macron et la candidate d’extrême droite Marine Le Pen arriveraient en tête du premier tour de l’élection présidentielle française dimanche, selon un premier sondage à la sortie des urnes.

Selon cette enquête réalisée par un des grands instituts de sondages français, le candidat de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon arriverait troisième, avec 19 % des suffrages. Derrière, le polémiste d’extrême droite Eric Zemmour et Valérie Pécresse, la candidate des Républicains, engrangeraient chacun 8 % des voix.

La revanche entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen sera une première historique depuis les affrontements au deuxième tour entre François Mitterrand et Valéry Giscard-d’Estaing, en 1974 et 1981. Le socialiste s’était incliné en 1974, avant de prendre le dessus contre le libéral, sept années après.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Staquet Jean-Marie, dimanche 10 avril 2022, 21:30

    Tout continuera comme avant, ne vous inquiétez pas.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, dimanche 10 avril 2022, 22:14

    Même si Le Pen était élue, elle ne pourrait rien faire de réellement disruptif. La France n’est plus un Etat indépendant. Macron a fait des tonnes de numéros sur l’Otan en état de mort cérébrale, des quasi déclarations de guerre à Erdogan, un rappel d’ambassadeur à la suite du camouflet AUKUS et à la fin du show, le vice-gouverneur est retourné à sa place comme le chienchien retourne à la niche. Je n’accorde plus la moindre importance à ces grenouillages politiques en Europe. Ils n’ont aucun intérêt. Vous pouvez changer tous les gouvernements que vous voulez dans la zone UE-OTAN, vous ne verrez pas de changement: c’est à Washington qu’on gouverne et pas ailleurs.

  • Posté par Joute Dodo, dimanche 10 avril 2022, 21:41

    C'est quand vous rassurez qu'on commence à s'inquiéter. Vos assurance sonnent comme celles de poutine qui alignait 100.000 hommes à la frontière de l'Ukraine en février et rassurait en disant qu'il ne s'agissait que d'exercices.

Aussi en Présidentielle 2022

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une