Accueil Opinions Éditos

Edito – La France n’a jamais été autant à l’extrême droite

Le résultat d’Emmanuel Macron est meilleur qu’annoncé mais le plus dur est à venir.

Article réservé aux abonnés
Rédacteur en chef Temps de lecture: 3 min

Comme on se retrouve… Cinq ans plus tard, les Français auront donc à nouveau le choix, le 24 avril, entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Un duel annoncé quasi depuis l’élection du premier en 2017, même si Zemmour, puis Mélenchon ont semblé, le temps de quelques sondages favorables, pouvoir créer la surprise.

Macron, d’abord. Son résultat est meilleur qu’en 2017 (28 % contre 24, à l’heure d’écrire) alors qu’il a traversé un quinquennat de crises (les gilets jaunes, le covid, la guerre en Ukraine), un quinquennat inédit où il a fait face mais n’a pas pu réconcilier la France ni faire reculer l’extrême droite. C’était sa première promesse au Louvre…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 13 avril 2022, 9:11

    Le Pen est une populiste, donc quelqu'un qui propose des "solutions" du genre il-n'y-a-qu'à, mais qui seraient catastrophiques si on les mettait en oeuvre. Et ce que propose la gauche de Mélenchon est tout aussi "promesses en l'air" complètement irréalistes.

  • Posté par R B, lundi 11 avril 2022, 11:35

    Et peut importe qui l'emporte, l'extrême droite sera au pouvoir. Sous Macron dans le dernier quinquennat, on a pu voir des figures très à droite voir d'extrême droite ( Darmanin par exemple ). Et avec la tournure des débats Français recemment grâce à Zemmour ( ainsi qu'à ceux qui lui on laissé la parole, grand média privé, etc ), il ne serait pas étonnant d'avoir un gvt encore plus autoritaire et réactionnaire. Quant à Lepen, pas besoin d'expliquer, malgré sa normalisation, personne n'est dûpe.

  • Posté par collin liliane, lundi 11 avril 2022, 12:40

    C'est le contraire: le nombre de Français "de souche" ayant tendance à se réduire, l'extrême-droite ne peut qu'en faire autant.

  • Posté par J.-M. Tameyre, lundi 11 avril 2022, 11:08

    En tout cas, les Écolos qui veulent nous imposer une vie de repentance en sont pour leurs frais. C'est dire s'ils ont convaincu nos voisins !

  • Posté par Staquet Jean-Marie, lundi 11 avril 2022, 7:36

    La France de ceux qui donnent des leçons en Tesla et font de la "compensation carbone" dans leur vie quotidienne comme achat d'indugences pour leurs vacances au ski et au Machu Pichu contre celle des riens qui roulent au diesel en fumant des clopes. En fin de compte, la France n'étant plus un Etat souverain au même titre que tous les puppets states européens, ce divertissement n'a pas beaucoup d'importance: la personne élue n'a de toute façon plus de pouvoir réel et les populations européennes n'ont plus aucune emprise sur leur destin.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs