Accueil Culture Cinéma

Yoann Blanc: «Aller vers les autres permet de se sentir bien»

Dans son 2e long-métrage, la réalisatrice belge Géraldine Doignon fait de l’absence un moteur. Un film lumineux sur fond de crise existentielle.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 5 min

Comédien confirmé au théâtre, formé à l’Insas et collaborant régulièrement avec Armel Roussel, Yoann Blanc a connu ces derniers mois une ascension fulgurante grâce au rôle de l’inspecteur Peeters dans La trêve, série 100 % belge issue du nouveau fonds de production FWB-RTBF. Une couleur de plus à la palette d’un acteur complet, capable de passer de rôles comiques à des rôles plus mélancoliques ou sombres. Aujourd’hui, c’est au grand écran qu’il fait les yeux doux. Après lui avoir donné son premier vrai rôle au cinéma dans De leur vivant, la réalisatrice belge Géraldine Doignon fait de lui le personnage central d’Un homme à la mer, son deuxième long-métrage. Il y incarne Mathieu, un trentenaire perdu dans une vie qui ne lui convient pas… jusqu’au jour où la fugue de sa belle-mère (Jo Deseure) va le pousser à enfin se libérer et à reprendre sa vie en main.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs