Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: le journalisme de terrain, au-delà des doutes et manipulations

Face à des images comme celles de Boutcha, qui et que croire ? Comment établir des faits dans ce contexte, au-delà des discours officiels ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 8 min

Triste destin pour cette petite ville jusqu’ici sans histoires : des centaines de journalistes, de cameramen se pressent désormais à Boutcha. Tous se penchent sur les corps épars, les objets modestes qui témoignent d’un quotidien fracassé. La mitraille des photographes a remplacé celle des chars, l’ombre d’un génocide plane sur les fossés emplis de cadavres, la contestation et le négationnisme pointent déjà, les accusations se croisent, l’horreur, l’émotion à l’état brut se partagent au doute, à la crainte d’éventuelles manipulations… Quels que soient les auteurs des massacres, les ressorts sont connus : la haine d’autant plus vive que l’autre est proche, la propagande, le désir de vaincre, de se venger, de lâcher les instincts font le reste… Ingrate est la tâche des journalistes, ces témoins de premier plan, modestes soutiers de l’histoire.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Raspe Eric, mardi 12 avril 2022, 22:58

    En tolérant ce foirum pour quelques clics de plus et pour faire plaisir à un opérateur télécom, le soir nie tout ce que vous avez écrit, madame Braeckman. Osez vous insurgez conte le manager foireux qui a permis cette ineptie. Vous serez plus utile à la défense de la démocratie.

  • Posté par STORDIAU Pierre, jeudi 14 avril 2022, 19:05

    @Raspe Eric. Après avoir tant espéré la venue d'un "modérateur" (jamais venu) , je penche de plus en plus vers vos conclusions premières : l'inutilité de ce forum. Le Soir n'est pas "F-B" et je fini par passer plus de temps à réagir aux commentaire des "habituels trolls des fake news" ... que de pleinement apprécier les articles/ reportages des journalistes ! Ces commentaires sont d'autant plus contre-productifs ... qu'ils ont pour origine les mêmes personnes qui répètent les mêmes credo idéologiques. Bref; ces posts servent a faire de la propagande pure et simple : Quel est le bénéfice pour un journal qui recherchait l'objectivité il n'y a pas si longtemps ? Au contraire; Le Soir ressemble de plus en plus à "France Soir" ou autres tabloïd (pour lesquels je ne donnerai pas un centime).

  • Posté par stals jean, mardi 12 avril 2022, 18:34

    Leçons de journalisme pas piquées des vers... "éviter de tomber dans les pièges de la manipulation en tous genres...Colette Braeckman n'y va pas de main morte, en prenant l'exemple du faux charnier de Timisoara, elles nous rappelle que les "manipulations" journalistico-propagandistes" se pourraient fort bien se pratiquer présentement en Ukraine comme elles se pratiquent sans jamais désemparer dans tous conflits armés...

  • Posté par STORDIAU Pierre, mercredi 13 avril 2022, 0:11

    ... sauf que les Russes sont ici les AGRESSEURS et donc dans leurs torts; quoiqu'on en dise.

  • Posté par Jeanine Delhait, mardi 12 avril 2022, 10:58

    Bravo Madame Breackman pour votre article. C'est comme ca que tous les journalistes et les rédactions devraient travailler. Malheureusement ce n'est pas le cas. Trop de propagande et d'autocensure tuent la crédibilité des rédactions

Plus de commentaires

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs