Accueil Belgique Politique

Au tour des postiers de faire grève

Le 13 juin, bpost sera en grève. La menace de privatisation et les conditions de travail préoccupent le personnel.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

C ’est une grève d’avertissement, explique Jacques Lespagnard, de la CGSP. Cette grève du 13 juin est avant une manière pour nous de faire comprendre à la direction que la menace de la privatisation fait peur au personnel. On peut comprendre que dans le contexte d’un marché très concurrentiel en Europe, bpost ait la volonté de se développer. Mais pas au détriment du statut du personnel et du service public. » Son collègue de la CSC, Stéphane Daussaint, responsable général, renchérit : « Le gouvernement s’était déjà mis en position de privatiser l’entreprise en décembre en votant une loi qui permet de faire descendre la participation de l’Etat en dessous des 50 %. Et M. Van Gerven, le CEO, a été très clair : ils continuent de chercher des opportunités. Ce n’est donc que partie remise, si pas avec PostNL, avec un autre acteur postal. Et si pour des raisons de financement, il faut que l’Etat passe en dessous des 50 %, cela nous posera un gros problème.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Mathieu Colmant, jeudi 2 juin 2016, 20:19

    et maintenant, les grèves d'avertissement. Et sur celle-ci, il va être difficile de dire que ce n'est pas le PS qui tire les ficelles. N'est-ce pas, M. Labille ?

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs